mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba a besoin de plus d’innovation et de qualité dans le tourisme

La Havane, 21 mars (Prensa Latina) Cuba a besoin de plus d’innovation, d’efficacité et de qualité dans l’exercice du secteur touristique, afin qu’il puisse devenir le moteur de l’économie du pays, a insisté aujourd’hui le président Miguel Diaz-Canel. 

Lors de la réunion d’analyse du travail effectué en 2021, le mandataire a appelé à saisir le moment difficile que vit la nation caribéenne et à en faire une opportunité, ce pourquoi il faut appliquer davantage la science et l’innovation à la solution des problèmes, a-t-il manifesté sur son compte Twitter de la présidence.

Le chef d’État a souligné l’importance de former une masse critique de docteurs et d’universitaires engagés dans la recherche de solutions, ainsi que pour innover en matière d’organisation et de gestion.

De même, Diaz-Canel a souligné que tout ce qui a été investi par le pays au cours des dernières années dans cette branche, l’une des plus bénéficiaires de financements, doit être transformé en de meilleurs résultats et une plus grande efficacité. Il a par ailleurs manifesté que chaque action doit être durable.

Augmenter la préparation du personnel et l’informatisation de tous les processus dans le tourisme, ce qui implique de passer à la transformation numérique dans la gestion des processus et le commerce électronique, sont d’autres défis pour les travailleurs, a-t-il ajouté.

Il faut développer davantage la Communication Sociale, a déclaré le président, qui a souligné que tous ont la responsabilité de prouver que la Cuba virtuelle que présentent les ennemis du pays sur les réseaux sociaux n’est qu’un mensonge.

Promouvoir le tourisme événementiel, qui apporte du prestige et montre les potentialités de l’île, et diriger l’enchaînement productif et l’attention apportée au secteur avec les formes d’entreprises non étatiques ont été d’autres revendications du chef de l’État, qui a affirmé que la nation caribéenne ne renonce pas à son objectif d’atteindre 2,5 millions de voyageurs en 2022, et ce malgré les adversités.

Pour sa part, le Premier ministre, Manuel Marrero, a assuré que la question en suspens du secteur est la commercialisation des services, où de nouvelles méthodes doivent être appliquées.

Nous avons la force de disposer d’une destination naturelle diverse, alors il faut y ajouter de l’intelligence, a estimé Marrero, qui a appelé à être plus agressifs dans le marketing, à prendre plus de risques et à rajeunir cette activité.

Nous allons nous différencier par le niveau de qualité avec lequel nous travaillons et nous devons continuer à exiger l’élévation de ces normes, a-t-il ajouté.

Nous avons besoin d’un tourisme plus efficace et durable, la population appréciera, a-t-il estimé.

peo/mem/kmg 

EN CONTINU
notes connexes