mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le nouvel aéroport international du Mexique est entré en service

Mexico, 22 mars (Prensa Latina) Le nouvel aéroport international Felipe Angeles (AIFA) de Mexico a commencé ses opérations mardi après le décollage d’un vol Aroméxico à 06h00 (heure locale), avec 89 personnes à bord et destination Tabasco.

Le secrétaire à la défense, Luis Cresencio Sandoval, lors de la conférence de presse matinale ce lundi du président Andrés Manuel López Obrador a déclaré qu’en ce premier jour d’exploitation, 20 opérations d’Aeroméxico, Volaris, Viva Aerobus et Conviasa avaient été prévues.

En outre, deux vols privés en provenance des États-Unis et deux vols de fret en provenance de Laredo et du Texas, et la base d’hélicoptères est également prête pour les lignes de taxi aérien, qui commencent également à opérer à partir de différents États, y compris la capitale.

 Pour sa part, Alfredo del Mazo, gouverneur de l’État de Mexico où se trouve la base de Santa Lucia, a déclaré que l’AIFA partageait le territoire avec les militaires sans aucune sorte d’interférence.

Le nouvel aéroport couvre six mille hectares au total, soit cinq fois la superficie du Benito Juarez de Mexico. M. Del Mazo a présenté certains travaux routiers visant à réduire le temps de trajet et à le rendre plus efficace. Une partie des travaux a été réalisée en collaboration avec les gouvernements de la ville de Mexico et de l’État d’Hidalgo de manière coordonnée.

Cinq  principales autoroutes sont déjà construites ou en cours de construction, y compris le distributeur d’accès le plus important qui permet d’accéder par de nombreux points à l’entrée principale de l’AIFA, avec les lignes Mexibus, le premier transport de masse à fonctionner à partir de ce lundi, au moyen de plusieurs routes et sorties de divers endroits.

Le gouverneur a précisé que ce grand distributeur était devenu le deuxième plus grand du pays avec six mouvements d’entrée et de sortie de l’aéroport avec un nombre égal de destinations ou de points de sortie par le biais de leurs autoroutes respectives.

Il a précisé que chacune d’entre elles compte huit voies, que quatre d’entre elles sont déjà complètement terminées et que deux autres sont en cours de réalisation en raison d’un problème dans un déplacement (sertissage des pièces de béton) ayant retardé leur achèvement.

Pour sa part, Lopez Obrador a indiqué qu’aucun crédit n’avait été demandé pour le financement de l’aéroport ; tout a été fait avec l’argent public grâce à l’austérité républicaine et à la lutte contre la corruption. Rien n’a été demandé non plus pour la raffinerie de pétrole de Dos Bocas, ni pour le Tren Maya, ni pour d’autres grands travaux.

Tout est la propriété du Mexique car aucune concession ou contrat n’a été ou ne sera accordé à des entreprises privées étrangères ou à des ressortissants. Tout, absolument tout, est la propriété exclusive du peuple mexicain, de l’État national.

L’aéroport a été construit entièrement par des ingénieurs et des architectes militaires mexicains et en un temps record de deux ans et demi, contre toutes les mauvaises prédictions des adversaires qui prétendaient, argumentaient et donnaient des éléments selon lesquels il ne pourrait jamais être construit, a rappelé M. López Obrador.

jcc/mgt/lma

EN CONTINU
notes connexes