mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’OPEP met en garde contre les conséquences des sanctions contre la Russie

Vienne, 12 avril (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), Mohammed Barkindo, a déclaré aujourd’hui que les sanctions contre la Russie pourraient provoquer l’une des pires crises d’approvisionnement en hydrocarbures de l’histoire.

Selon des sources dans cette capitale, Barkindo a estimé qu’il serait impossible de compenser les pertes éventuelles dans l’approvisionnement en pétrole russe.

À cet égard, il a précisé s’attendre à plus de sept millions de barils de pertes quotidiennes de pétrole brut russe et d’autres exportations de carburant en raison des restrictions existantes et probablement de nouvelles imposées à Moscou.

Les fluctuations actuelles du marché sont causées par des facteurs non fondamentaux qui échappent complètement au contrôle de l’OPEP, a-t-il déclaré.

Actuellement, les exportations russes de gaz couvrent jusqu’à 40 pour cent de la consommation européenne, et à la fin de 2022, l’exécutif de l’Union européenne (UE) a incité ses membres à réduire les importations depuis le pays eurasien de deux tiers.

Le problème du combustible en Europe s’est aggravé en raison des sanctions imposées à la Russie par l’Occident à la suite de l’opération lancée par ce pays sur le territoire de l’Ukraine.

Après la reconnaissance des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, le 24 février dernier, le président Vladimir Poutine a annoncé le lancement d’une « opération militaire spéciale » sur le sol ukrainien.

Après cela, les États-Unis, l’UE, le Royaume-Uni et d’autres pays occidentaux ont annoncé qu’ils imposeraient des sanctions contre les personnes physiques, les personnes morales et les entités gouvernementales russes.

peo/mem/to/amp 

EN CONTINU
notes connexes