jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les Cubains à l’étranger peuvent contribuer au projet de Code des familles

La Havane, 14 avril (Prensa Latina) Les Cubains résidant à l’étranger peuvent envoyer des critères sur le projet de code des familles jusqu’au 30 avril prochain via le site Web Nation y Émigration, a rapporté aujourd’hui une source diplomatique. 

Par le biais de son compte Twitter officiel, le directeur général des Affaires consulaires et de l’attention aux Cubains résidant à l’étranger au Ministère des Affaires étrangères, Ernesto Soberón, a déclaré que « chaque opinion compte ».

Entre février et avril de cette année, Cuba soumet à consultation populaire le projet de nouveau Code des familles, considéré par des spécialistes comme révolutionnaire, en harmonie avec la réalité du pays et en défense des droits de tous les segments de la population.

La norme couvre des questions telles que le flux des voyageurs et la transnationalité de la famille cubaine et propose une plus grande inclusion.

Sur le portail www.nacionyemigracion.cu, il existe une interface qui permet d’envoyer des commentaires et des propositions de modification du texte, que ce soit à partir d’ordinateurs ou d’appareils mobiles, et les citoyens peuvent écrire autant de fois qu’ils le jugent approprié.

Lors d’une rencontre avec la presse, Soberón a précisé que le statut migratoire de la personne n’a pas d’importance, car la seule vérification qui est faite est qu’il s’agit d’un Cubain.

Les contributions des compatriotes contribueront à la création collective d’un code qui recherche l’unité, le respect de la dignité humaine, l’égalité et la protection des plus vulnérables, a manifesté le fonctionnaire.

À la suite de la consultation du projet de code, l’Assemblée nationale du pouvoir populaire (Parlement) devra adopter une nouvelle version, qui sera soumise au référendum populaire au cours du second semestre de cette année.

Un précédent de la participation de l’émigration aux processus démocratiques de Cuba a existé lors du débat de 2018 sur le projet de Constitution de la République alors en cours, lorsque des opinions ont été reçues de plus de 130 pays.

peo/mgt/cgc 

EN CONTINU
notes connexes