mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le gouvernement brésilien doit répondre à l’ONU sur les décès de Covid-19

Brasilia, 18 avril (Prensa Latina) Le gouvernement du président Jair Bolsonaro devra donner des explications au Comité des droits de l’homme des Nations unies sur le taux de mortalité élevé enregistré en raison de la Covid-19 au Brésil.

Selon le journaliste Jamil Chade du site UOL, le document envoyé aux autorités brésiliennes le 7 avril fait partie d’un examen que l’organisme international réalisera sur les politiques des droits de l’homme en cours dans le pays.

L’un des extraits demande à l’administration fédérale de « répondre aux rapports faisant état de taux de mortalité élevés à Covid-19 et de décrire les mesures prises pour éviter les décès évitables ».

Le Brésil a perdu 661 960 vies humaines et a enregistré 30 millions 252 618 personnes infectées par le virus depuis le début de la pandémie en février 2020, selon le dernier bulletin du ministère de la Santé.

Les Nations unies exigent également que M. Bolsonaro décrive les mesures prises pour protéger les groupes vulnérables de la maladie, tels que les Afro-Brésiliens, les femmes enceintes et les populations autochtones.

On lui a également exigé de fournir des statistiques sur les taux de mortalité dus à l’agent pathogène au sein de cette partie de la population par rapport au reste.

Le site Brasil de Fato rapporte que l’administration de Bolsonaro a été publiquement reprouvé au moment de la présentation du texte, lorsque le rapporteur spécial des Nations unies sur les droits à la liberté de réunion pacifique et d’association, Clément Voule, a remis en question l’extinction de 650 conseils nationaux de participation.

jcc/acl/ocs

 
EN CONTINU
notes connexes