jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Mexique confirme avoir laissé la DEA sans unité d’enquête spéciale

Mexico, 20 avril  (Prensa Latina) Le Mexique a dissous l’Unité spéciale de recherche (SIU, en anglais), le bras droit de la Drug Enforcement Administration (DEA) nord-américaine mise en cause, ont confirmé aujourd’hui des sources diplomatiques.

 

Les SIU sont gérés par la DEA dans une quinzaine de pays et sont considérés comme précieux par les Etats-uniens dans l’accomplissement de leurs missions. Bien qu’ils soient formés par des fonctionnaires de la DEA, ils tombent sous le contrôle des gouvernements nationaux.

Selon les sources, le gouvernement mexicain les a démantelés en 2020 à la suite du différend avec Washington concernant la capture à Los Angeles sur ordre de la DEA de l’ancien secrétaire à la défense Salvador Cienfuegos, accusé de collusion avec les cartels de la drogue.

Le média ajoute que le Mexique a officiellement notifié à la DEA en avril de l’année dernière la fermeture de l’unité, a affirmé un fonctionnaire qui a requis l’anonymat. Une deuxième source au courant de la situation a également confirmé la fermeture du groupe.

Nonobstant,  le Secrétariat à la sécurité publique et à la protection des citoyens du Mexique n’a pas répondu aux demandes répétées de commentaires, et la DEA a refusé de s’exprimer publiquement sur la question.

D’autres médias citent les fonctionnaires de l’ambassade des Etats-Unis au Mexique comme source primaire.

Cette équipe d’élite, fondée en 1997, permettait à la DEA de partager avec les gouvernements mexicains précédents des pistes sur les expéditions de drogue et des preuves obtenues sur le sol américain.

jcc/mem/lma

 
EN CONTINU
notes connexes