lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Unicef met en avant les programmes d’immunisation à Cuba

La Havane, 25 avril (Prensa Latina) Le Programme national de vaccination à Cuba universel et gratuit ne s’est pas arrêté même dans la période la plus difficile de Covid-19, a souligné l’Unicef aujourd’hui dans le cadre de la 20e Semaine de la vaccination dans les Amériques.

Dans une déclaration officielle, le bureau du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) dans la capitale a indiqué que la stratégie du pays des Caraïbes, mise en œuvre depuis plus de six décennies, était censée protéger les enfants et les adultes contre 13 maladies.

« Parmi ses résultats les plus représentatifs figure l’élimination de la diphtérie, de la rougeole, des oreillons, de la rubéole, de la poliomyélite et de la coqueluche, alors que d’autres, comme le tétanos et les infections à méningocoques, n’impliquent pas un problème de santé publique sur ce territoire en raison de leurs faibles niveaux d’incidence », souligne le texte.

Les données de santé publique afffichent que Cuba a été le premier pays à éliminer la rubéole et le syndrome de rubéole congénitale grâce à une stratégie conjointe axée sur les femmes adultes et les enfants ayant reçu un vaccin.

Actuellement, le programme national de vaccination de Cuba administre 12 vaccins, avec une moyenne de quatre millions 800 mille doses annuelles d’immunogènes simples ou combinés, qui protègent contre 13 maladies et dépassent chaque année 98 % de couverture dans le pays.

Parmi ces vaccins, le pentavalent, dont les cinq composants sont produits dans le pays, est particulièrement remarquable. Depuis 2004, un total de huit des immunogènes administrés sur place ont été fabriqués à Cuba.

Cuba a été en outre le premier pays à mettre en œuvre la vaccination de groupe contre la Covid-19 chez les enfants de 2 à 18 ans avec ses propres produits Soberana 02 et Soberana Plus, développés à l’Institut Finlay du Vaccin.

Plus de 1,7 million de nourrissons ont été vaccinés contre cette maladie, ce qui a servi à épargner près de 70 000 cas dans cette tranche d’âge. Et depuis 2021 personne n’est décédé de cette cause.

jcc/mem/cdg

EN CONTINU
notes connexes