mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Première ministre suédoise rejette un référendum sur l’adhésion à l’OTAN

Stockholm, 28 avril (Prensa Latina) La Première ministre suédoise, Magdalena Andersson, a refusé aujourd’hui de convoquer un référendum, suggéré par le Parti de la gauche socialiste, sur l’éventuelle adhésion du pays à l’OTAN. 

C’est un sujet que je ne crois pas approprié pour une consultation populaire, a déclaré Andersson dans cette capitale en ajoutant qu’il y a des questions confidentielles qui ne peuvent pas être débattues publiquement.

De son côté, la ministre des Affaires étrangères Ann Linde, a souligné que c’est le Gouvernement qui définit la politique de sécurité, avec le soutien du Parlement, estimant donc qu’un référendum sur la question était « inopportun ».

Le Parti de la gauche socialiste est la cinquième force parlementaire du pays et bénéficie du soutien de la direction sociale-démocrate minoritaire, opposée à l’adhésion à l’Organisation de l’Atlantique Nord (OTAN), au sein de laquelle ce pays et la Finlande conservent le statut d’associé, mais dont ils ne sont pas membres.

Le secrétaire général de l’alliance militaire, Jens Stoltenberg, a aujourd’hui déclaré qu’il accueillerait « à bras ouverts » les deux nations si elles présentaient leur candidature.

L’expansion et la croissance de l’OTAN ont été prévues et définies par la Russie comme une menace directe à sa sécurité.

À la suite de l’ « opération militaire spéciale » déployée par le Kremlin en Ukraine, plusieurs pays comme la Pologne et la Roumanie ont renforcé la présence militaire et logistique de l’alliance atlantique dans la région.

peo/mgt/Ehl

EN CONTINU
notes connexes