jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les affrontements entre bandes armées augmentent dans la capitale haïtienne

Port-au-Prince, 2 mai (Prensa Latina) Les affrontements entre bandes armées qui se disputent plusieurs zones de la capitale haïtienne ont contraint aujourd’hui des centaines de résidents à quitter leurs foyers.

Dès l’aube, les gangs du G-9 et leurs alliés, qui regroupent neuf groupes armés, affrontent leurs rivaux du GPEP à Cité Soleil, le quartier le plus pauvre d’Haïti situé à la sortie nord de sa capitale.

Tandis que les habitants de Shada, Lizon et d’autres quartiers fuient la zone avec quelques affaires et réclament l’intervention des autorités.

Une scène similaire se répète à Croix de Bouquets, à environ 11 kilomètres au nord-ouest de Port-au-Prince, où depuis la semaine dernière les bandes de 400 Mawozo et Chen Mechan s’affrontent, avec un bilan d’au moins 20 morts parmi la population civile, ainsi que des dizaines de blessés et de déplacements forcés.

La situation a continué à s’aggraver ce lundi, et la directrice générale de la distillerie Barbancourt, Delphine Gardere, a signalé que des familles avec des enfants avaient été forcées de fuir leurs maisons.

« Scène de guerre devant Barbancourt ce matin… les habitants de notre communauté à Damien, sont des femmes et des enfants de la région qui fuient sous les balles », a dénoncé la directrice sur Twitter, en appelant à l’action urgente du Premier ministre Ariel Henry.

Henry ne s’est toujours pas prononcé sur les hostilités, qui limitent l’accès au nord du pays depuis Port-au-Prince, alors que la sortie sud de la capitale est elle contrôlée par d’autres groupes armés.

peo/car/Ane 

EN CONTINU
notes connexes