mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La rencontre entre les présidents de Cuba et du Mexique qualifiée d’historique

Mexico, 15 mai (Prensa Latina) La rencontre entre les présidents Miguel Diaz-Canel et Andrés Manuel López Obrador à La Havane a été historique, et non pas simplement une de plus, a assuré l’ambassadeur du Mexique à Cuba, Miguel Diaz Reynoso.

Dans une longue interview publiée dimanche par le quotidien mexicain Milenio, le diplomate explique qu’il existe des accords concrets qui bénéficient aux deux pays, notamment en matière de santé, comme les vaccins, les médicaments et l’échange de médecins et d’étudiants.

Lors de son évaluation de la visite du président Lopez Obrador des 8 et 9 mai, des documents importants ont été signés pour officialiser et institutionnaliser cette relation, y compris un accord de coopération en matière de santé, a-t-il indiqué.

Ils ont partagé toutes les déclarations politiques du président Lopez Obrador sur l’agenda international, le rejet catégorique du blocus des États-Unis contre Cuba et la non-exclusion de pays du prochain Sommet des Amériques qui se tiendra à Los Angeles, a-t-il précisé.

Je voudrais ajouter un élément supplémentaire, a souligné le diplomate, je veux signaler la relation personnelle et l’affection évidente des deux présidents, au-delà du protocole.

Pour en revenir à la question des accords, il a considéré comme essentielle la coopération plus large entre les secteurs de la santé, car elle concerne la possibilité d’identifier les médicaments, les produits médicaux, les vaccins viables à acquérir par le Mexique.

Nous parlons de médicaments excellents dont le Mexique a besoin, de vaccins qui ont déjà fait leurs preuves. Cuba a réussi à vaincre la pandémie rapidement grâce à l’application massive des vaccins autorisés. Il y a également un intérêt du Mexique concernant le médicament cubain contre le pied diabétique, a souligné Diaz Reynoso.

Il a par ailleurs mis en avant l’importance de l’arrivée à Cuba d’étudiants en médecine mexicains pour se former en tant que spécialistes dans les secteurs déficitaires de son pays.

Il a révélé qu’il y a actuellement 170 boursiers du Conseil national mexicain de la science et de la technologie qui étudient des spécialités à Cuba, et que le but est d’atteindre un nombre beaucoup plus important de médecins pouvant y accéder.

Il me semble, a-t-il dit, qu’il s’agit d’un nouveau modèle dans l’histoire de la coopération avec Cuba qui ouvre d’énormes possibilités pour poursuivre dans les domaines de la culture, du sport et dans d’autres domaines de la connaissance.

peo/jcm/Lma 

EN CONTINU
notes connexes