samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un maire français est prêt à soutenir la préparation olympique de Cuba

Paris, 17 mai (Prensa Latina) Le maire de la ville de Tremblay-en-France, François Asensi, a manifesté aujourd’hui son enthousiasme et sa satisfaction quant à la possibilité que cette commune d’Île-de-France accueille des athlètes cubains en vue de leur préparation aux Jeux olympiques de Paris-2024.

Nous sommes une ville sportive et aussi d’authentiques amis de Cuba, d’où notre volonté de recevoir des athlètes de l’île, en particulier des boxeurs, a-t-il déclaré dans une interview accordée à Prensa Latina.

D’après Asensi, la décision de soutenir la nation antillaise dans son parcours olympique a déjà été prise, et elle revêt une grande importance car l’île constitue une légende mondiale de la boxe, avec des résultats extraordinaires, un critère avalisé par les plus de 40 titres remportés sous les cinq anneaux.

Les boxeurs cubains pourront s’entraîner dans nos installations avec toutes les facilités, a déclaré le maire, un homme politique très apprécié à Tremblay-en-France, où il occupe son poste depuis 1991.

La ville, située dans le département de la Seine-Saint-Denis, figure parmi les 26 qui ont répondu positivement au projet lancé par l’association Cuba Coopération France (CubaCoop) visant à accompagner le pays des Caraïbes dans sa préparation aux J.O. de Paris-2024.

Asensi a déclaré que l’attention aux jeunes était une priorité pour son administration, raison pour laquelle il a avancé l’idée de lier les jeunes de sa commune au séjour des boxeurs de la plus grande des Antilles.

La boxe est une école de la vie, mais cette interaction permettrait également aux jeunes Français de se rapprocher de l’histoire d’un pays qu’ils connaissent peu. Par exemple, un grand nombre d’entre eux ne savent pas que ce pays est depuis longtemps victime d’un blocus de la part des États-Unis, qui affecte son peuple et sa jeunesse, a-t-il souligné.

Même si ledit sport est la discipline confirmée pour l’accueil éventuel d’athlètes cubains sur le territoire français, le maire n’en a pas exclu d’autres.

Nous savons que les judokas sont également intéressés à se préparer dans nos installations pour les Jeux olympiques, et en ce sens nous avons reçu le président de la Fédération cubaine de judo, Rafael Manso, en mars à Tremblay-en-France, et nous avons dit ‘pourquoi pas’, a-t-il déclaré à Prensa Latina.

Asensi a insisté sur la valeur sociale du sport et sur son attente que l’événement estival de Paris-2024 contribue à la paix et à la liberté, et devienne une fête populaire et de la jeunesse.

peo/ssa/jcm/wmr

EN CONTINU
notes connexes