vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Mexique saisit près de 30 000 armes, mais d’autres continuent d’entrer des États-Unis

Mexico, 22 mai (Prensa Latina) Le Mexique a confisqué 29 680 armes à feu sous le gouvernement d’Andrés Manuel López Obrador, mais d’autres continuent d’entrer des États-Unis, a rapporté aujourd’hui le Secrétariat à la Sécurité publique.

Il s’agit de 67,1 pour cent de plus par rapport à la même période de l’administration précédente du président Enrique Peña Nieto qui était de 17 mille 761, bien que l’on estime que chaque année entrent sur le territoire national une moyenne de 230 mille armes.

Le secrétariat note que le plus grand nombre d’armes saisies a été en 2020, avec neuf mille 648, et en 2019 avec neuf mille 49 armes, alors qu’en 2021, sept mille 422 ont été saisies, selon les données officielles.

En juin 2020, le Secrétariat (Ministère) des Affaires étrangères a rapporté dans le journal mexicain spécialisé en politique étrangère qu’au cours de la dernière décennie, 2,5 millions d’armes étaient arrivées illégalement au Mexique.

Parmi les armes les plus meurtrières, le Secrétariat (Ministère) de la Défense a révélé qu’il avait saisi des fusils Barrett de calibre 50 à portée antiaérienne produits au Tennessee, des fusils AR-15 de calibre 50 fabriqués en Arkansas et des mitrailleuses Browning M2 calibre 50, fabriquées en Virginie.

Il a ajouté à cette liste des lance-roquettes antiaériens, des fusils AK-47, des lance-grenades et des grenades en provenance des États-Unis, d’Afrique et de Colombie.

En 2021, le secétaire aux Affaires étrangères Marcelo Ebrard a rapporté que le gouvernement poursuivait des fabricants d’armes aux États-Unis, les accusant de pratiques commerciales et de négligences qui facilitent le trafic illicite.

peo/Jha/Lma 

EN CONTINU
notes connexes