lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La production d’armes à feu des Etats-Unis a triplé

Washington, 25 mai (Prensa Latina) La production d’armes à feu aux États-Unis a triplé au cours des deux dernières décennies, a indiqué un rapport officiel qui a été révélé alors que les fusillades de masse et les actes de violence sont aujourd’hui en plein essor.

Le rapport, publié par le Bureau d’alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs (ATF) a dressé un portrait statistique d’un pays armé jusqu’aux dents avec près de 400 million d’engins mortels entre les mains de la population.

 Les chiffres ont révélé une industrie en hausse: l’augmentation de la production nationale  annuelle d’armes civiles passe de 3,9 million en 2000 à 11,3 million en 2020 (dernière année pour laquelle des données sont disponibles), les ventes à l’étranger montant de 240% au cours de la même période.

Le document de l’ATF décrit comment les préférences des achats ont changé, car les pistolets semi-automatiques ont dépassé les fusils,  ce qui se traduit dans le fait que le mobile de ces achats ne soit pas en premier lieu le sport ou la chasse, mais plutôt la protection personnelle.

Comme si les dispositifs fabriqués sur place ne suffisaient pas, les États-Unis ont importé six fois plus d’armes en 2020 par rapport à 20 ans plus tôt, et les forces de sécurité publique ont confisqué en 2021 plus de 19 000 armes artisanales, sans registre ni moyen de surveillance.

Cette information met en évidence que les États-Unis se  sont vus percutés aujourd’hui après qu’un jeune de 18 ans avait abattu mardi 19 enfants et deux adultes dans une école primaire au Texas.

Ce massacre a élargi le débat au national sur la nécessité d’une législation sur les armes à feu face à une violence armée stupéfiante aux États-Unis, où le nombre d’armes à feu a atteint plus de 200 et les décès liés aux armes à feu dépassent 17 000, selon l’organisation Dossiers de la violence armée.

Le président des États-Unis, Joe Biden, a fait une déclaration mardi, dans laquelle il a regretté ce qui s’était passé et, concernant la législation sur le contrôle des armes à feu, a demandé aux membres du Congrès de « transformer cette douleur en action ».

Les législateurs refusent de limiter l’accès aux armes à feu dans un pays où plus d’une centaine de personnes sont victimes des tirs chaque jour, mais la puissante Association nationale du fusil fait pression sur les députés pour rejeter tout changement.

Deux propositions visant à réglementer ces artefacts ont été approuvées à la Chambre des représentants en mars 2021 mais languissent au Sénat, où les démocrates ont jusqu’à présent montré peu d’intérêt pour une bataille pour trouver les 10 voix républicaines nécessaires pour avancer.

Alors que le désaccord se  maintient au Capitole sur un projet en ce sens, c’est la population, notamment les minorités noires et latines, qui fixe les quotas de morts et de personnes touchées par le fléau, selon les enquêtes et statistiques officielles.

jcc/livp/mgt/avr

 
EN CONTINU
notes connexes