lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Oklahoma adopte la loi anti-avortement la plus restrictive des États-Unis

Washington, 26 mai (Prensa Latina) Le gouverneur de l’Oklahoma, Kevin Stitt, a signé une loi interdisant l’avortement dès le moment de la conception, ce qui en fait la loi la plus stricte des États-Unis, ont rapporté aujourd’hui les médias locaux.

Selon The New York Times, Stitt a signé mercredi soir le projet de loi 4327 de la Chambre des représentants, qui interdit aux médecins de pratiquer des avortements à tout moment de la grossesse, sauf si cela est nécessaire pour sauver la vie de la mère.

La nouvelle loi, qui est entrée en vigueur immédiatement après sa signature par le gouverneur, prévoit également des exemptions si la grossesse est le résultat d’un viol, d’une agression sexuelle ou d’un inceste, à condition qu’elle ait été rapportée aux forces de l’ordre.

« J’ai promis aux habitants de l’Oklahoma que je signerais toutes les lois contre cette procédure qui passeraient sur mon bureau, et je suis fier de tenir cette promesse », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« À partir du moment où la vie commence, nous avons la responsabilité, en tant qu’êtres humains, de faire tout notre possible pour protéger le bébé », a-t-il déclaré.

Conformément à la nouvelle loi, tout citoyen peut entamer des poursuites civiles d’un montant maximal de 10 000 dollars contre toute personne qui pratique ou aide à pratiquer cette procédure chirurgicale, bien qu’elle ne permette pas de poursuivre en justice les personnes qui souhaitent subir cette procédure.

Selon les défenseurs des droits de l’Homme, le message du gouverneur est incohérent lorsqu’il s’agit de valoriser la vie et la signature de cette loi viole le droit de chaque femme à décider de son propre corps.

L’Oklahoma a récemment adopté la loi SB 1503, connue également sous le nom de  » Loi des battements de cœur « , qui fait de la pratique de l’avortement un grave délit pour les médecins, un  » crime  » pour lequel ils pourraient encourir jusqu’à 10 ans de prison et payer jusqu’à 100 000 dollars d’amende.

La SB 1503 suit le modèle de la loi actuelle de l’État du Texas, laquelle expose les professionnels de la santé à des poursuites civiles s’ils interrompent une grossesse après la détection d’une activité cardiaque dans un embryon, ce qui se produit à environ six semaines de gestation.

peo/ssa/jha/age

EN CONTINU
notes connexes