jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Paris ciblée par les Espagnols pour l’insécurité lors de la finale de la Ligue des Champions

Madrid, 31 mai (Prensa Latina) Paris et notamment le Stade de France à Saint Denis sont aujourd’hui dans la viseur de nombreux reporters et supporters espagnols qui ont critiqué l’insécurité y régnant.

Plus précisément, des témoignages de journalistes et de personnalités qui se sont rendus dans la Ville lumière pour assister au match de la finale de la Ligue des Champions entre le Real Madrid et le Liverpool ont affirmé qu’ils ont y compris avoir craint  pour leur vie.

Gaz lacrymogènes tirés sans discernement par la police française, harcèlement par des gangs de jeunes, vols de portefeuilles et de téléphones portables et dommages à leurs véhicules figurent parmi les déclarations recueillies par les stations de radio Cope et SER.

Les envoyés spéciaux de la RTVE et de l’espace Gol de Movistar, ont également déploré le manque de prévoyance des autorités françaises et l’ambiance de violence qui vécue à l’extérieur du stade.

L’UEFA a annoncé ce lundi avoir commandé une enquête approfondie sur les événements pour l’élaboration d’un rapport indépendant sur ce qui s’est passé samedi dernier à Paris avant comme après le match remporté par le Real Madrid 1-0.

De fait, la rencontre a dû être retardée de 36 minutes, apparemment parce que les tourniquets par lesquels devaient passer les supporters de Liverpool ont été bloqués par des milliers de supporters qui auraient prétendument acheté de faux billets, selon l’UEFA.

Cependant, la position de la plus haute instance du football européen a contrasté avec les déclarations des membres du gouvernement français, qui ont eux blâmé les supporters anglais, bien qu’ils aient promis d’enquêter sur l’action de la police.

Bien que les journalistes espagnols aient confiance en ce que la capitale française saura corriger ces erreurs pour les Jeux olympiques de 2024, ils ont souligné que des événements si désagréables pour des familles entières en présence d’enfants étaient honteux.

peo/livp/jcm/ft

EN CONTINU
notes connexes