lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela tient le modèle capitaliste responsable du changement climatique

Caracas, 2 juin (Prensa Latina) La vice-présidente exécutive du Venezuela, Delcy Rodriguez, a souligné aujourd’hui le modèle prédateur de production et de consommation capitaliste comme étant la principale cause de la crise environnementale liée au changement climatique.

Intervenant virtuellement lors de la Conférence internationale Stockholm+50, siégeant en Suède, la vice-présidente a déclaré que des phénomènes tels que l’exploitation excessive, le déboisement et la désertification entraînaient une augmentation considérable des températures, sécheresses et pénuries d’eau et de nourriture.

« C’est la pire crise environnementale qui ait touché l’espèce humaine, la cause principale est l’Homme et le modèle artificiel de production capitaliste, qui a porté hors de la normale les effets sur la Terre Mère », a-t-elle manifesté.

Elle a par ailleurs affirmé que le Venezuela est pleinement conscient de l’importance de la préservation de l’environnement et de la lutte contre la menace du capitalisme contre la vie sur la planète.

La vice-présidente a également appelé la communauté internationale à prendre des mesures responsables pour la préservation de la planète, en soulignant l’urgence d’agir face aux problématiques liées à l’environnement, au changement climatique, à la perte de biodiversité et la pollution.

La Conférence internationale Stockholm+50 réunit des leaders mondiaux et des représentants de gouvernements, d’entreprises, d’organisations internationales et de la société civile afin de promouvoir des actions en faveur de la conservation de l’environnement.

peo/acl/Wup 

 
EN CONTINU
notes connexes