mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Annonce d’un don pour les enfants cubains en attente de greffe aux États-Unis

Washington, 6 juin (Prensa Latina)La solidarité aux États-Unis et dans le monde entier a permis de récolter 25 000 dollars pour acheter une solution essentielle pour les enfants cubains en attente d’une transplantation, a annoncé lundi le militant Carlos Lazo.

La politique de blocus du gouvernement étasunien a mis un frein à l’obtention par Cuba du Custodiol, utilisé pour maintenir la viabilité de l’organe à transplanter, a expliqué le coordinateur de Puentes de Amor à Prensa Latina.

En effet, ce projet de pair avec  l’organisation Code Pink et d’autres plateformes de solidarité, ont réussi à collecter les fonds en seulement 10 jours de campagne.

Lors d’un premier don, ils ont apporté sur l’île le nécessaire pour deux enfants et un total de huit mineurs en attente d’une greffe de foie.

C’est pourquoi « nous avons commencé à prendre des dispositions aux États-Unis, pourtant, nous nous sommes heurtés au refus des entreprises », a répliqué le professeur cubain qui vit à Seattle.

« Quand ils ont découvert que le produit était destiné à Cuba, ils ont fait marche arrière, disant même qu’il fallait demander une licence ».

« Je me demande si les États-Unis ont besoin d’une licence pour sauver la vie d’enfants cubains », alors que c’est ainsi qu’ils ont décidé de mobiliser l’opinion publique par le biais des réseaux sociaux et des programmes radio.

« C’est une ouvre d’émigration patriotique pour la plupart et d’émigrés cubains qui, au-delà de l’idéologie, appellent à la fin du blocus, à mettre fin à la haine et à la construction de ponts d’amour entre les peuples de Cuba et des États-Unis », a déclaré Lazo.

Ceci n’est autre chose que la réclamation par une grande partie des Cubains vivant en dehors de leur pays des politiques humaines et rationnelles  et le souhait d’en finir avec la cruauté de Washington à l’égard du peuple de la nation antillaise.

jcc/mgt/dfm

 
EN CONTINU
notes connexes