lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les pays des Caraïbes mis en garde contre une rupture du calendrier de vaccination des enfants

Georgetown, 8 juin (Prensa Latina) Le Groupe consultatif technique sur l’immunisation des Caraïbes (Citag) a alerté les pays de la sous-région sur la rupture du calendrier de vaccination des mineurs en raison de la pandémie de Covid-19, a-t-on appris mercredi.

Les données parues sur le site officiel de la Communauté des États des Caraïbes (Caricom) affichent que jusqu’à trois enfants sur dix n’ont pas suivi le calendrier complet de vaccination en fonction des différents groupes d’âge.

Ce manque les expose à des maladies telles que la rougeole, la polio et d’autres qui ont été éliminées dans les Amériques mais étant présentes dans d’autres parties du monde, a averti Citag.

Par conséquent, les spécialistes insistent sur l’importance pour les pays des Caraïbes de mener des campagnes de vaccination de routine, en donnant la priorité aux enfants de moins de cinq ans.

Par ailleurs, ils attirent l’attention sur le maintien de la vigilance à l’égard des maladies évitables, compte tenu du nombre croissant de voyageurs arrivant d’autres latitudes en raison de la réactivation du tourisme.

Concernant la Covid-19, la Citag demande instamment de redoubler d’efforts pour augmenter la population immunisée, car la plupart des pays des Caraïbes n’ont pas vacciné 70 % de la population adulte comme l’exige l’Organisation mondiale de la santé.

Selon les experts, dans la région, plus de la moitié de la population vulnérable, les personnes souffrant de comorbidités et les personnes âgées, ne sont pas vaccinées contre le nouveau coronavirus.

jcc/mgt/avs

EN CONTINU
notes connexes