mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Référendum sur le Code des familles à Cuba en septembre

La Havane, 22 juin (Prensa Latina) Le projet de Code des familles sera soumis à un référendum populaire en septembre prochain, a-t-on appris aujourd’hui lors d’une réunion du président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, avec les rédacteurs de la norme.

Le nouveau texte juridique sera soumis au vote des députés de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire (parlement) en juillet, et ce avec les transformations qui lui ont été apportées après la consultation populaire qui s’est déroulée entre février et avril de cette année. 

Diaz-Canel a déclaré que le projet entre dans une phase décisive, où les principes d’émancipation et d’égalité du Code doivent être expliqués aux personnes et aux familles, a rapporté un reportage de la télévision cubaine.

La secrétaire générale de la Fédération des femmes cubaines, Teresa Amarelles, et le coordinateur national des Comités de défense de la révolution (organisation de quartier), Gerardo Hernández, ont expliqué lors de la réunion les initiatives mises en place pour expliquer à la population les détails de la norme juridique.

L’un des membres de la commission de rédaction, Yury Pérez, a déclaré que Cuba est l’un des rares pays d’Amérique latine et des Caraïbes à organiser deux référendums pour adopter une telle norme, d’abord en consultation avec les citoyens, puis lors d’un vote populaire.

Plus de six millions de personnes ont participé aux débats sur le texte de février à avril de cette année, qui ont fait quelque 434 mille 860 propositions, dont plus de 60 % ont été jugées positives.

Ce processus de consultation a abouti à la modification de 47,55 % des dispositions contenues dans la version précédente du projet, essentiellement sur des questions de forme, de rédaction et de style.

Le nouveau Code des familles, s’il est adopté, remplacera la législation actuelle qui date de 1976, prolongera les droits contenus dans la Constitution de 2019 et les traités internationaux auxquels La Havane est partie et reflètera les transformations de la société cubaine.

Le texte intègre des nouveautés sur la responsabilité parentale, le mariage, l’adoption, la lutte contre la violence de genre et la prise en charge des personnes âgées.

peo/rgh/jfs 

EN CONTINU
notes connexes