mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Au moins 191 morts de la guerre des gangs en Haïti

Port-au-Prince, 28 juin (Prensa Latina) Au moins 191 personnes sont mortes du 24 avril au 6 mai lors d’affrontements entre gangs armés dans le nord de cette capitale, a assuré aujourd’hui une organisation des droits de l’Homme.

Selon le Réseau national de défense des droits de l’Homme durant cette période 87 maisons ont également été incendiées, tandis que 158 enfants ont dû être reçus dans des orphelinats après la mort de leurs parents.

« Pour l’instant, les rescapés de ce drame attendent l’accompagnement de l’État », a indiqué un rapport de l’organisation qui regrette que deux mois après les autorités ne se soient toujours pas prononcées sur ces événements.

Les gangs 400 Mawozo et Chen Mechan se sont affrontés pour le contrôle des territoires de la plaine de Cul de Sac, au nord-nord-est de Port-au-Prince, forçant des dizaines de milliers d’habitants à abandonner la zone, d’autres étant restés enfermés pendant près de deux semaines chez eux.

Les affrontements ont y compris isolé la capitale, alors que la sortie sud de Port-au-Prince est déjà contrôlée par d’autres groupes armés depuis juin 2021, malgré le caractère stratégique de la zone et les opérations menées par la Police.

L’Office étatique de protection du citoyen avait alors dénoncé l’escalade de la violence « sous le regard et le grand silence des autorités et des institutions chargées de garantir la sécurité des vies et des biens, malgré les demandes d’aide des habitants des zones en conflit ».

peo/acl/ane

EN CONTINU
notes connexes