jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Bolsonaro fâché par réunion du président portugais avec Lula

Brasilia, 2 juillet (Prensa Latina) Le président brésilien, Jair Bolsonaro, a décidé d’annuler un déjeuner qu’il devait avoir lundi avec son homologue portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, arrivé aujourd’hui dans le pays pour une brève visite.

« J’ai décidé d’annuler le déjeuner que nous devions avoir, ainsi que toute la programmation », a déclaré Bolsonaro à la télévision CNN Brésil car le visiteur a dans son agenda une réunion prévue demain à Sao Paulo avec l’ancien mandataire Luiz Inácio Lula da Silva, principal opposant de l’ancien militaire pour les élections d’octobre prochain.

Citant le gouvernement portugais, CNN indique que Rebelo de Sousa devait visiter Sao Paulo, Rio de Janeiro et Brasilia, mais qu’avec l’annulation de l’événement qui devait avoir lieu au Palais d’Itamaraty (siège du Ministère des Affaires étrangères), le chef d’État européen ne devrait finalement pas se rendre dans la capitale du pays sud-américain.

Selon le média, qui fait allusion à des sources de l’exécutif brésilien, la décision a créé une surprise chez les diplomates impliqués dans la négociation, qui travaillent encore pour inverser la situation provoquée par la gêne de Bolsonaro.

Avant de se rendre au Brésil, le mandataire portugais n’a pas commenté les raisons de l’annulation de la rencontre avec Bolsonaro et a affirmé qu’il ne lui appartenait pas d’expliquer « les raisons pour lesquelles il a été invité ou si l’invitation est maintenue ».

Interrogé sur le point de savoir si l’annulation modifie les relations entre le Portugal et le Brésil, Rebelo de Sousa a répondu : « En rien ».

En août de l’année dernière, Rebelo de Sousa a fait une visite de quatre jours dans le géant sud-américain. Après une rencontre avec l’ex-capitaine de l’armée, il avait mis en évidence les aspects positifs des relations « entre les Portugais et les Brésiliens, et entre le Portugal et le Brésil », avec l’intention évidente de réduire les points de divergence potentiels entre les parties.

peo/acl/ocs

EN CONTINU
notes connexes