vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba a les moyens d’être autosuffisant en riz et en grains

La Havane, 5 juillet (Prensa Latina) Grâce à la science Cuba connaît aujourd’hui les conditions nécessaires pour augmenter sa production de riz et de grains et être ainsi autosuffisant dans ces secteurs, a déclaré le directeur du développement de l’Institut de Recherches sur les Grains, Ibrahim Cantillo. 

Le spécialiste est également coordinateur du projet Segrano, mis en œuvre dans le pays pour l’amélioration du système d’extension agraire dans la production de grains de base, avec l’assistance technique de l’agence de Coopération internationale du Japon, JICA, engagée à contribuer à la souveraineté alimentaire de l’île.

Cantillo a assuré que dans le cas des haricots, Cuba garantit avec la production nationale les quantités que demande le panier de base familial de l’île, tandis que pour le riz environ 400 mille tonnes (plus de 50 pour cent de la consommation nationale) sont encore importées parce qu’il s’agit d’une culture qui nécessite beaucoup de ressources, de machines et de techniques pour son développement.

Il n’est un secret pour personne, a-t-il fait remarquer, que les producteurs sèment sans avoir la garantie du paquet technologique complet pour cette culture en raison des contraintes imposées par le blocus économique, commercial et financier des États-Unis, lesquelles limitent l’achat à l’étranger d’engrais, d’insecticides et d’autres intrants.

Toutefois, des efforts importants sont déployés pour produire des semences de haute qualité et développer de nombreuses variétés à haut rendement en riz, haricots et maïs, pour lesquelles le projet Segranos, en coopération avec la JICA, joue un rôle essentiel dans la formation, le développement de talents créatifs et les innovations, avec l’utilisation de la science et de la recherche.

Pour le représentant du bureau de la JICA à Cuba, Tatsuhiro Mitamura, le but de la collaboration depuis 20 ans avec l’Institut de Recherches sur les Grains est de stimuler la production alimentaire et de parvenir à la souveraineté alimentaire en termes de substitution des importations. 

À cet égard, il a souligné qu’en dépit du manque d’intrants et de ressources dans le pays, la valeur de la diversification des variétés de grains avait été préservée.

Segrano est exécuté dans les provinces cubaines de Pinar del Rio, Isla de la Juventud, Artemisa, Matanzas, Cienfuegos, Villa Clara, Sancti Spíritus, Ciego de Ávila, Camagüey et Granma.

À la fin de juin 2022, un total de 425 producteurs avaient bénéficié des systèmes d’extension agraire, du développement d’outils et de matériels didactiques sur différentes thématiques des cultures de grains (riz, haricots, maïs, soja et pois chiches, entre autres).

peo/mem/crc 

EN CONTINU
notes connexes