lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des attaques de gangs paralysent l’exploitation minière dans un État du Nigeria

Abuja, 5 juillet (Prensa Latina) Les mines de l’État du Niger, dans l’ouest du Nigéria, ont été paralysées aujourd’hui face à l’intensification des attaques de bandes armées que les autorités qualifient de criminels ennemis de l’humanité.

Le week-end dernier, 37 militaires et trois civils ont été tués et quatre étrangers et un nombre indéterminé de travailleurs autochtones d’une exploitation ont été enlevés dans le même État lors d’une des attaques les plus meurtrières perpétrées par ces bandes.

Les groupes criminels armés qui attaquent des villages et des petites villes pour piller et kidnapper des fonctionnaires et des étrangers afin d’obtenir des rançons ont étendu leurs actions au nord-ouest du pays et constituent un défi croissant pour le gouvernement central, parallèlement aux opérations du groupe islamiste Boko Haram.

L’arrêt des activités extractives a un effet immédiat, a averti le secrétaire du gouvernement de l’État du Niger, Ahmed Matane.

Plus tôt dans la journée, le Ministère de la Défense a annoncé la libération d’un prêtre catholique italien enlevé il y a quatre jours dans l’État d’Edo, et la mort de trois de ses ravisseurs.

peo/mv/msl 

EN CONTINU
notes connexes