jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Argentine annonce des mesures pour atteindre l’équilibre budgétaire

Buenos Aires, 11 juillet (Prensa Latina) La ministre argentine de l’Économie, Silvina Batakis, a annoncé lundi des mesures visant à atteindre l’équilibre fiscal, à rechercher la solvabilité de l’État et à renforcer son rôle de promoteur de l’activité productive et de créateur d’emplois.

Lors d’une conférence de presse, Batakis a expliqué que la matrice structurelle de ce pays était intacte et a préconisé de la maintenir en la rendant plus efficace.

« Nous devons mettre de l’ordre et de l’équilibre dans les finances publiques. Une fois les situations de crise extraordinaires passées, il faudrait revenir sur la voie de l’équilibre; les actions que nous annonçons aujourd’hui vont dans ce sens ».

A cet égard, elle a indiqué que la première mesure approuvée était l’octroi de quotas budgétaires par moi à l’administration publique en fonction des projections de trésorerie réelle.

« Nous n’allons pas dépenser plus que ce que nous avons »

Ensuite, elle a assuré que les objectifs convenus auprès du Fonds monétaire international (FMI) pour supprimer la dette contractée par l’ancien président Mauricio Macri (2015-2019) seraient maintenus.

« Nous devons respecter l’accord signé avec le FMI, car nous l’avons fait en tant qu’État. Cet accord est une conséquence de l’arrivée de cette organisation en Argentine à un moment de spéculation maximale ». Pendant les quatre années de l’administration précédente, 100 milliards de dollars ont été émis, dont près de 50 % avec le FMI, et une dette pour 100 ans.

De même, un comité consultatif serait créé pour évaluer, analyser et faire des propositions sur la dette souveraine en pesos.

D’autre part, « nous modifierons la loi sur l’administration financière, étant donné que tous les organismes du secteur public doivent être inclus dans la gestion efficace du budget et des dépenses. Dans ce sens, nous inclurons toutes les liquidités détenues par les entités dans la planification de l’État ».

Cela signifie un versement de quelque 600 milliards de pesos (quatre milliards et demi de dollars) au cours de l’année. Nous allons mettre en place un système de comptes uniques, comme c’est le cas dans la plupart des provinces du pays, ce qui nous amène à une planification efficace des ressources, a-t-elle ajouté.

Un gel du personnel dans tous les organismes publics a été également prévu.

« L’Argentine doit s’engager sur la voie des taux d’intérêt sur une trajectoire positive. Nous allons respecter le calendrier d’émission fixé au début de l’année »

En outre,  vendredi commence l’application de la segmentation des tarifs pour les différents types de population.

De plus, « nous allons créer l’Autorité nationale pour la défense de la concurrence, car nous ne pouvons pas nous permettre les abus en matière de prix ».

Enfin, la haute fonctionnaire a annoncé l’intégration de l’Organisme fiscal d’évaluation des biens immobiliers au sein du ministère.

Batakis a dénoncé le fait que des rumeurs circulaient sur le marché avec une très forte méchanceté à l’encontre d’un gouvernement élu par le vote populaire.

« Les États ne sont pas là pour sauver, mais ils sont là pour être solvables. Les besoins de la population sont nombreux. Nous défendons une administration intelligente et sensible aux problèmes de la population », a-t-elle dit.

jcc/mem/gaz

EN CONTINU
notes connexes