mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Près de 19 millions de personnes ont besoin d’aide alimentaire en Afghanistan

Kaboul, 15 juillet (Prensa Latina) L’Inde et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont signé un mémorandum d’accord pour fournir 10 000 tonnes de blé à l’Afghanistan, où près de 19 millions de personnes sont confrontées à une grave insécurité alimentaire.

La crise humanitaire qui touche près de la moitié de la population afghane est exacerbée par le récent tremblement de terre qui a frappé la partie orientale du pays en juin dernier, rapporte Ariana News.

Ce document marque la cinquième et dernière partie des 50 000 tonnes de blé que New Delhi s’est engagé à livrer sous forme d’aide alimentaire au peuple afghan en 2020.

Depuis le début de l’année 2022, le PAM a aidé plus de 18 millions de personnes en Afghanistan en leur fournissant une assistance vitale, dont 410 000 tonnes de nourriture.

À quelques mois du sévère hiver afghan, le PAM cherche à positionner la nourriture dans des endroits stratégiques avant que les routes de ce pays d’Asie centrale ne soient coupées par la neige, et avec elles les communautés vulnérables qui dépendent de l’aide humanitaire pour survivre.

L’Afghanistan est confronté à une grave crise, avec des millions de personnes souffrant de la faim suite aux sanctions imposées par les États-Unis et les pays occidentaux qui ont réduit de plusieurs milliards de dollars l’aide au développement, situation aggravée par un récent tremblement de terre qui a fait plus de 1 000 morts et près de 3 000 blessés.

Le groupe armé des talibans a pris le contrôle en août de l’année dernière de cette nation appauvrie, après deux décennies de guerre suite à l’invasion militaire des États-Unis et de leurs alliés de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, sous le prétexte de lutter contre le terrorisme.

La situation critique en Afghanistan est également marquée par une grave sécheresse qui a affaibli la production agricole du pays, augmentant le risque de famine, ainsi que par des pénuries d’eau.

peo/ssa/rgh/abm

 
EN CONTINU
notes connexes