lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba en alerte face au discret rebond de la Covid-19

La Havane, 20 juillet (Prensa Latina) Bien que Cuba ait réussi à contrôler la transmission de la Covid-19 avec de faibles indices de contagion cette année, un léger rebond du nombre de cas maintient aujourd’hui les autorités en alerte.

Par conséquent, lors d’une réunion de la direction du pays la veille, il a été décidé d’établir à nouveau l’utilisation obligatoire du masque dans les moyens de transport collectif et les garderies (crèches).

C’est la mesure la plus « visible » pour la population, et on constate déjà ce mercredi une augmentation substantielle des passagers portant des masques dans les bus de cette capitale.

Mais les autorités sanitaires ont aussi annoncé l’administration d’une seconde dose de rappel avec les vaccins contre le SARS-Cov-2 produits dans le pays pour la population entre 19 et 49 ans.

De même, la première dose de rappel pour les enfants entre 2 et 11 ans et 11 mois commencera en août prochain.

Cuba est le seul pays d’Amérique latine à avoir réussi à produire ses propres vaccins (dont Abdala, Soberana 02 et Soberana Plus) contre cette maladie, ce qui, avec l’énorme effort du personnel médical, a été décisif pour contrôler la pandémie.

Cela a permis de sortir de la crise dans les moments les plus critiques auxquels ont été confrontés les Cubains à la mi-2021, y compris en raison du manque de ressources dû au blocus des États-Unis imposé à l’île, qui a empêché l’acquisition à l’étranger d’oxygène, de ventilateurs pulmonaires et de toutes sortes de fournitures.

Dans le cadre des mesures annoncées hier, l’utilisation de masques dans les endroits où il existe une agglomération de personnes sera également encouragée, et toutes les autorités correspondantes exigeront l’utilisation obligatoire du masque pour les personnes présentant des symptômes respiratoires.

De même, l’utilisation de substances désinfectantes pour les mains sera encouragée, ainsi que la disponibilité d’eau et de savon pour se laver les mains dans les centres de travail et d’étude et l’obligation d’une ventilation adéquate (de préférence naturelle) dans les lieux où se déroulent des activités sociales.

Selon l’information du ministère de la Santé publique, à la date de ce mardi, sur les 1 106 630 patients diagnostiqués avec la maladie depuis la détection du premier cas en mars 2020, 321 restent hospitalisés, dont 319 avec une évolution clinique stable.

Il y a eu 8 529 décès dus à la maladie sur l’île depuis le début de la pandémie, avec une létalité de 0,77 %, bien inférieure aux moyennes mondiales (1,12) et des Amériques (1,66).

peo/livp/mgt/rc

EN CONTINU
notes connexes