vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un couloir humanitaire va être ouvert pour les victimes de la violence en Haïti

Port-au-Prince, 21 juillet (Prensa Latina) Les autorités locales de Cité Soleil, une commune haïtienne assiégée aujourd’hui par la guerre des gangs, ont annoncé l’ouverture d’un couloir humanitaire pour secourir les victimes de la violence.

Le maire de la ville située au sud de la capitale, Joël Janéus, a déclaré que cela permettrait à la municipalité et aux organisations non gouvernementales d’aider la population et de procéder au nettoyage de la commune à un moment où les combats connaissent une légère trêve.

Plusieurs agences comme le Programme alimentaire mondial des Nations unies ont dénoncé le manque d’accès à la commune, l’une des plus pauvres du pays, alors que les combats menacent d’aggraver la crise alimentaire, un enfant sur cinq souffrant de malnutrition aiguë.

« La population de Cité Soleil était déjà parmi les plus vulnérables de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, avec des taux critiques de malnutrition chez les enfants de moins de cinq ans enregistrés en avril 2022, avant le déclenchement des violences. Dans ce contexte, les conséquences de ces privations pourraient être dramatiques », a averti la Coordination des affaires humanitaires des Nations unies.

Selon les rapports des organisations humanitaires et de l’ONU, entre 99 et 300 personnes ont été tuées ces derniers mois à cause des affrontements et des centaines d’autres ont été blessées.

Mardi, le Centre d’analyse et de recherche sur les droits de l’Homme a estimé qu’au moins 4 000 personnes avaient été contraintes de fuir leur domicile, s’ajoutant aux plus de 16 000 personnes ayant déjà fui des affrontements similaires au nord de Port-au-Prince en avril dernier.

Pour sa part, le gouvernement a annoncé en début de semaine qu’il allait coordonner une assistance aux victimes du conflit et qu’il étudiait les moyens de ramener la paix dans la commune.

peo/ssa/jf/ane

EN CONTINU
notes connexes