mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les parlementaires biélorusses ont reçu des scientifiques et un député de Cuba

Minsk, 28 juillet (Prensa Latina) La Chambre des députés biélorusse a accueilli jeudi une délégation de l’Institut cubain Finlay des vaccins (IFV) en visite dans ce pays dans le cadre d’un échange qui vise à renforcer les liens scientifiques et législatifs.

Compte tenu des attentes créées suite à l’enregistrement de l’utilisation du vaccin cubain anti-Covid-10 Soberana Plus, le député de l’île des Caraïbes Yuri Valdes a présenté à ses homologues biélorusses les données d’efficacité de ce médicament dans la lutte contre le pathogène.

Le directeur adjoint de l’IFV et membre de l’équipe de développement des médicaments a expliqué que, sous la direction des organismes de réglementation des deux pays, dirigés par Olga Jacobo du côté cubain et Dmitry Vladimirovich du côté biélorusse, des progrès sont réalisés dans un processus qui devrait aboutir à des exemples concrets de vaccins et d’autres produits pharmaceutiques enregistrés à La Havane et à Minsk.

M. Valdes a expliqué que l’utilisation du vaccin de rappel Soberana Plus pour les personnes ayant un régime de vaccination initiale tel que Sinopharma pourrait être une première étape.

En même temps, il a détaillé que l’IFV a terminé les études basées sur les essais cliniques du vaccin Soberana 02, qui font preuve du fait qu’il pouvait également être utilisé comme dose de rappel.

Pour sa part, le directeur de l’IFV, Vicente Verez, a affirmé que le vaccin Soberana 02 était de toute évidence le meilleur vaccin pour prévenir la Covid-19 chez les enfants.

« À Cuba, après l’achèvement réussi des essais cliniques, une campagne de vaccination a été menée, touchant un million d’enfants et d’adolescents âgés de 2 à 18 ans. Ces efforts nous ont complètement différenciés du reste du monde, car nous avons été le seul pays à reprendre les cours avec plus de 95 % des élèves vaccinés », a exalté le scientifique.

Verez a souligné que la chance avait placé Cuba devant une vague du variant microbien du virus, avec la protection de toute la population pédiatrique, et avec la réduction de la transmission que cela implique dans ce groupe d’âge. « On estime que nous avons évité 65 000 cas », a-t-il affirmé.

En ce sens, le chef du groupe parlementaire biélorusse des amis de Cuba, Sergey Klichevishev, a réaffirmé l’intérêt des députés de son pays pour de nombreux accords conclus ces jours-ci au bénéfice de leur peuple, et surtout des enfants, face à la vague de Covid-19 qui approche en septembre.

jcc/mv/odf

EN CONTINU
notes connexes