samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Alerte sur la montée de la violence au Yémen malgré une trêve

Aden, Yémen, 2 août (Prensa Latina) Plus de 230 civils, dont 57 enfants, sont morts ou ont été blessés en juillet au Yémen malgré la trêve en vigueur depuis début avril, a dénoncé mardi l’ONG Save the Children.

L’organisation non gouvernementale a mis en garde dans un communiqué contre la recrudescence de la violence dans ce pays arabe, dévasté par plus de sept ans de guerre.

Au cours de la dernière semaine de ce mois seulement, 38 mineurs ont été victimes du conflit, soit le nombre le plus élevé en sept jours depuis le début de 2020, a souligné l’entité.

Cependant, la cessation des hostilités, qui expire mardi, a été un changement très positif pour les enfants au Yémen avec 53 % de victimes civiles en moins par rapport aux quatre mois précédant l’entrée en vigueur de la trêve.

Dans la même période, le nombre des enfants victimes a chuté de 30% à 120.

« Les mots manquent lorsqu’il s’agit de décrire la quantité de souffrances et de pénuries que les enfants ont souffert depuis 2014 en raison d’une guerre implacable qui a fait payer un terrible tribut à leurs vies et l’avenir de leur pays », a affirmé Rama Hansraj, directrice de Save the Children pour le Yémen.

Cette semaine, l’ONG Oxfam a averti que la situation alimentaire catastrophique du pays s’est aggravée ces derniers mois en raison de la hausse des prix des aliments sur le marché mondial.

Le Yémen importe 90% de sa nourriture, dont 42% de son blé, d’Ukraine.

Le Programme alimentaire mondial a révélé il y a quelques jours que quelque 19 millions de Yéménites, sur un total de 31 millions, souffrent d’insécurité alimentaire, bien que ce nombre puisse augmenter considérablement cette année.

jcc/livp/acl/rob

EN CONTINU
notes connexes