mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Du matériel déployé pour contenir l’incendie à Matanzas suite à la combustion confirmée du troisième réservoir

Matanzas, Cuba, 8 août (Prensa Latina) Malgré l’intensification de l’incendie dans la zone touchée de cette capitale provinciale, des équipements sont déployés lundi pour contenir le feu qui s’est déclaré vendredi après avoir été frappé par la foudre à la base des supertankers.

Le gouverneur du territoire, Mario Sabines, a informé qu’une grande pompe hydraulique a été assemblée.

Il a également indiqué que des équipements sont en cours de positionnement pour lancer de la mousse contre les flammes.

Il n’y a pas que des mauvaises nouvelles, a-t-il souligné après avoir annoncé que le sommet d’un troisième réservoir s’était effondré et avait déversé du carburant brûlant.

C’est le troisième réservoir touché d’une batterie de quatre qui font partie de la plus grande base de stockage et de transfert de carburant de l’île, située dans la baie de Matanzas, dans l’ouest de Cuba.

Dans cette zone se trouve un autre réservoir dont le contenu a été précédemment évacué.

Les efforts des pompiers et des experts cubains y sont concentrés, ainsi que ceux du Mexique et du Venezuela, dont les gouvernements ont répondu rapidement à la demande de coopération internationale de la plus grande des Antilles.

Plusieurs vols en provenance de ces deux pays ont transporté des fournitures pour faire face à l’éventualité.

Plus tôt dans la journée, plusieurs avions mexicains sont arrivés à l’aéroport international Juan Gualberto Gómez, adjacent à cette ville.

Cet incident, qui a été déclenché par un coup de foudre sur le réservoir numéro 52 de la base dite supertanker, a déjà compromis trois réservoirs de carburant (sur les quatre qui composent la batterie) d’une capacité de 50 000 mètres cubes de pétrole brut chacun, bien que le quatrième réservoir ait été vidé en temps voulu. Elle est déjà considérée comme la plus violente de mémoire d’homme à Cuba.

Cuba renforce la lutte aérienne contre les incendies à Matanzas.

Trois hélicoptères militaires ont effectué plus de 60 lancements d’eau de mer de 2 500 litres chacun, dans la zone de l’incident, où ce matin le dôme d’un troisième réservoir de carburant s’est effondré.

Des avions d’épandage de type dromadaire, d’une capacité de plus de 1 200 litres par goutte, seront bientôt en opération.

L’installation d’une grande pompe a été confirmée, dans laquelle des Cubains, des Vénézuéliens et des Mexicains travaillent ensemble.

Selon un rapport de presse, le liquide est pompé dans deux canons à eau qui l’injectent sous pression sur la zone brûlée.

Le président cubain Miguel Díaz-Canel a considéré ce jour comme crucial, en allusion aux travaux réalisés pour éteindre un incendie sur la base de Supertanqueros de Matanzas. Dans un article précédent, il a noté le travail des pilotes d’hélicoptères de la Force aérienne des Forces armées révolutionnaires qui ont survolé la zone la plus sombre et la plus chaude de l’incident.

Le chef d’Etat cubain a en outre exprimé sa gratitude pour la solidarité reçue par les amis de Cuba, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’île des Caraïbes, et pour l’aide du Mexique et du Venezuela qui ont envoyé des professionnels et du personnel technique pour faire face à la situation actuelle.

jcc/ro/ool
EN CONTINU
notes connexes