samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Europe commence à réduire l’aide militaire à l’Ukraine

Moscou, 18 août (Prensa Latina) L’Europe a commencé à réduire son aide militaire à l’Ukraine et « est tombée à presque zéro », selon un rapport de l’Institut Kiel pour l’économie mondiale en Allemagne, diffusé aujourd’hui par RT.

Le rapport note qu’en juillet aucun des principaux pays de l’Union européenne, comme la France, l’Allemagne ou l’Italie, n’avait pris de nouveaux engagements significatifs en matière de soutien militaire à Kiev.

Les données indiquent que le mois dernier les nations européennes n’avaient promis qu’environ 1,5 milliard d’euros d’assistance militaire. Cela se traduit dans une baisse significative par rapport à avril ou mai, a confirmé l’organisation.

Le rapport a mis en valeur que la plupart des nouveaux engagements ne provenaient que de la Norvège ayant promis une aide financière d’un milliard d’euros.

Le rapport montre ensuite que les autorités de Paris, Madrid et Rome n’avaient jusqu’à présent apporté qu’un soutien militaire très limité à l’Ukraine et entretiennent une grande opacité sur leur aide.

À cet égard, Christoph Trebesch, directeur du centre de recherche de l’Institut de Kiel, a affirmé qu’en dépit de l’absence d’une nouvelle aide, les gouvernements donateurs avaient fourni une partie du soutien déjà promis, à savoir, les systèmes d’armes.

De même, Richard Kemp, chroniqueur au Telegraph et officier retraité de l’armée britannique, a dit mercredi que l’absence de succès des tentatives de contre-offensive des forces armées ukrainiennes dans le Donbass et la province de Kherson au cours des trois prochains mois amènerait les alliés occidentaux à réduire leur soutien aux autorités de Kiev.

Il a ajouté que l’hiver aurait un effet stratégique plus important sur le conflit et que « Kiev a plus de chances d’être le côté perdant ».

« L’Ukraine n’a plus beaucoup de temps pour renverser la vapeur sur le champ de bataille, car l’hiver fera le jeu de la Russie étant donné la dépendance des États européens vis-à-vis des approvisionnements énergétiques russes », a ajouté M. Kemp.

Les États-Unis, l’Union européenne et d’autres pays occidentaux ont jusqu’à présent livré des centaines de millions de dollars d’armes à l’Ukraine.

Le chancelier allemand Olaf Scholz a récemment déclaré que Berlin fournissait à Kiev des armes si innovantes qu’elles n’étaient même pas utilisées par l’armée allemande.

De son côté, la Russie reste ferme sur son accusation contre les puissances occidentales de saper la résolution du conflit en fournissant au gouvernement ukrainien de plus en plus d’armes, y compris des systèmes à longue portée.

jcc/mv/odf

 
EN CONTINU
notes connexes