jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Dépôt d’un projet de loi visant à instaurer une paix totale en Colombie

Bogota, 31 août (Prensa Latina) Le ministre colombien de l’Intérieur, Alfonso Prada, a soumis au Congrès (bicaméral) un projet de loi visant à instaurer une paix totale dans le pays.

L’initiative supplémentaire modifie et étend la loi 418 de 1997, dans le but de définir cette nouvelle politique du gouvernement de Gustavo Petro, pour garantir la sécurité humaine et la construction d’une paix totale.

Prada a expliqué que le projet de loi faisait de la stratégie de paix une politique d’État, ce qui signifie qu’il donne à l’accord de 2016 un caractère afin qu’il ne soit pas interrompu dans la phase de mise en œuvre et de respect.

Prada a ajouté qu’elle lierait même les gouvernements suivants dans la continuité de ce qui est un droit et un devoir constitutionnel, comme la recherche de la paix, qui n’est pas le pouvoir exclusif d’un gouvernement.

L’un des principaux objectifs du mandat du président Petro est de mettre fin à tous les conflits internes du pays et de parvenir à une paix définitive, un objectif qu’il considère comme transversal à l’ensemble de son programme de gouvernement.

L’une des premières mesures prises dans ce sens, dès son entrée en fonction, a été d’envoyer une délégation à Cuba pour explorer les possibilités de reprise des négociations avec l’Armée de libération nationale (ELN).

La mission était composée du ministre colombien des affaires étrangères, Álvaro Leyva, du haut commissaire à la paix, Danilo Rueda, et du sénateur Iván Cepeda, qui préside la commission de la paix du Congrès.

Après une réunion avec les dirigeants de l’ELN à La Havane, M. Rueda a annoncé que le gouvernement colombien reconnaissait la légitimité de la délégation de dialogue de l’ELN dans la recherche de la paix.

Le fonctionnaire a également ratifié la volonté du gouvernement de Gustavo Petro de respecter les engagements pris précédemment par l’État colombien pour parvenir à la paix. La recherche de la construction d’une paix totale est basée sur le respect des accords.

« Nous constatons que l’ELN partage le désir de paix du gouvernement colombien, qu’elle est à l’écoute des voix de multiples secteurs de la société réclamant une solution au conflit armé par le dialogue », a affirmé le fonctionnaire.

jcc/livp/rgh/otf

 
EN CONTINU
notes connexes