jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Égypte augmente ses achats de blé local dans un contexte de crise alimentaire mondiale

Le Caire, 2 septembre (Prensa Latina) Les autorités égyptiennes ont acheté 4,2 millions de tonnes de blé aux agriculteurs locaux cette année dans le cadre des efforts visant à stimuler la production du plus grand importateur de blé au monde, a déclaré aujourd’hui une source officielle.

Selon un communiqué du ministère de l’approvisionnement et du commerce intérieur, ce chiffre représente la moitié de la récolte totale de la saison qui vient de s’achever.

La quantité de cette année dépasse les 3,5 millions de tonnes récoltées en 2021, même si elle reste en deçà des six millions de tonnes annoncées précédemment par le ministère.

Après le déclenchement du conflit en Ukraine, le Caire a approuvé de nouvelles mesures d’incitation pour les agriculteurs afin d’augmenter la production locale de blé en raison de l’augmentation rapide du prix du blé sur le marché international.

Compte tenu de l’importance de la question, le président Abdel Fattah El Sisi a appelé à plusieurs reprises à maximiser la productivité agricole et à améliorer la sécurité alimentaire pour atténuer l’impact de la crise mondiale sur le secteur.

Dans le cadre de cette stratégie, les agriculteurs se sont vu offrir plus d’argent par ardeb (150 kilogrammes) de blé livré.

Les autorités s’efforcent également d’accroître la superficie cultivée et la capacité de stockage.

Avec 103 millions d’habitants, l’Égypte est le premier importateur mondial de blé, dont la majeure partie provient d’Ukraine et de Russie, ce qui suscite des inquiétudes dans ce pays d’Afrique du Nord, grand consommateur de pain et de produits similaires.

Récemment, le Premier ministre Mostafa Madbouly a noté que les citoyens consomment près de 100 milliards de miches de pain par an, un aliment de base du régime égyptien.

En août, Ali Moselhi, responsable de l’approvisionnement et du commerce intérieur, a déclaré que le pays disposait de réserves stratégiques de blé pouvant couvrir la consommation intérieure pendant 7,2 mois.

jcc/rgh/rob

EN CONTINU
notes connexes