mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela a rejeté une déclaration des États-Unis

Caracas, 11 septembre (Prensa Latina) Le Venezuela a rejeté la décision du Département d’État des États-Unis concernant des Américains légitimement privés de liberté dans le pays pour leur responsabilité présumée dans l’exécution de crimes graves.

Un communiqué du Ministère des Affaires étrangères a indiqué que la plupart d’entre eux avaient été condamnés et avaient avoué les crimes qui leur étaient imputés.

Le texte souligne que le Venezuela est un État démocratique et social de droit et de justice, où les institutions exercent leurs compétences constitutionnelles et légales pour enquêter et sanctionner, avec des garanties absolues de procédure régulière, tout comportement impliquant une infraction établie par le droit national, quelle que soit la nationalité de l’auteur présumé.

« Les citoyens des États-Unis ne font pas exception », a manifesté le ministère.

La note a qualifié de regrettable le fait que les autorités des États-Unis insistent sur leur prétention à conférer à leurs ressortissants une immunité inacceptable, au mépris total de la souveraineté et de l’autodétermination des peuples.

Le Venezuela, en toutes circonstances, fera respecter les lois de la nation et ses institutions démocratiques, a affirmé le ministère.

Dans ce sens, il a insisté « les espaces et les canaux ouverts » avec les États-Unis dans la recherche de l’entente sur les questions de la relation bilatérale.

peo/mem/jcd 

EN CONTINU
notes connexes