dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba vigilante face à la variole du singe

La Havane, 12 septembre (Prensa Latina) Les autorités sanitaires cubaines affirment que « la variole du singe n’est pas une cause d’alarme » dans le pays, où la vigilance est maintenue aujourd’hui face à l’augmentation des cas de cette maladie dans la région des Amériques.

À ce jour, la plus grande des Antilles a confirmé la présence de deux personnes atteintes de la maladie, et le système de santé est en alerte face à l’apparition éventuelle de citoyens infectés.

Dans les laboratoires de biologie moléculaire de l’Institut de médecine tropicale Pedro Kouri (IPK), les échantillons des personnes suspectes sont en cours de traitement pour confirmer le diagnostic de la maladie.

Le patient cubain traité dans ce centre a une évolution clinique favorable.

Après 13 jours de soins, son état est classé comme stable, ses lésions cutanées se sont améliorées, mais d’autres sont apparues, ce qui est normal pour cette maladie, précise l’IPK, qui note qu’il n’y a pas eu de signes de complications jusqu’à présent.

Le pays dispose en ce moment des outils et des fournitures nécessaires au diagnostic de confirmation de la variole, selon un reportage diffusé dimanche soir sur la télévision cubaine.

La vice-ministre cubaine de la santé publique, Carilda Peña, a récemment expliqué qu’un organigramme pour la prise en charge des patients suspectés d’être atteints de la maladie avait déjà été défini.

De même, les mesures de contrôle de l’épidémie ont été fixées et on a décidé quelles unités de soins seront utilisées pour traiter les cas de la maladie.

Il existe des normes de biosécurité à remplir par les patients, les membres de leur famille et les prestataires de services qui tiennent compte du niveau de contagiosité et du mode de propagation de cette pathologie, a affirmé la vice-ministre.

L’autre cas signalé dans le pays est celui d’un Italien qui a rapidement évolué vers un état critique et qui est décédé en août.

jcc/livp/ro/joe

EN CONTINU
notes connexes