lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président Biden se rend à Porto Rico pour évaluer les dégâts occasionnés par Fiona

Washington, 3 octobre (Prensa Latina) Le président des États-Unis, Joe Biden, se rendra lundi à Porto Rico pour évaluer les dégâts provoqués par l’ouragan Fiona deux semaines après le passage de cet événement hydrométéorologique.

Selon la Maison Blanche, le président sera accompagné de la première dame, Jill Biden, mais sans donner de détails sur les lieux qu’ils visiteront ou les personnes qu’ils rencontreront.

Le chef d’Etat envisage également d’arriver mercredi prochain en Floride pour superviser la reprise après le passage du cyclone Ian qui a traversé l’État mercredi dernier avec une catégorie quatre sur l’échelle de Saffir-Simpson, puis a longé la côte est des États-Unis et a touché terre pour la deuxième fois en Caroline du Sud vendredi.

Fiona a fait plus de vingt morts sur le sol portoricain, ainsi que des problèmes d’approvisionnement en eau potable et des dégâts aux infrastructures routières, au logement et à l’agriculture.

Le chaos a été aggravé par l’incapacité du consortium de privatisation LUMA Energy à rétablir rapidement le système électrique de l’île.

Le gouverneur de Porto Rico, Pedro Pierluisi, a été accusé par les habitants estimant que les problèmes n’avaient pas été traités rapidement.

Après Ian, les États-Unis se sont retrouvés avec des bâtiments transformés en décombres, des zones inondées, des entreprises ruinées et la mort d’environ 70 personnes suite à des événements liés au phénomène, selon un décompte de CNN.

La semaine dernière, M. Biden a approuvé une déclaration de catastrophe pour les zones touchées par le cyclone, avec des instructions donnant la priorité aux actions visant à sauver des vies, à assurer la fourniture de services essentiels et à soutenir les survivants.

Bien que les responsables de l’Agence fédérale de gestion des urgences aient prévenu que l’ouragan pourrait avoir des effets catastrophiques, des personnes sont restées dans les rues pendant le passage de l’ouragan et des questions ont été posées sur les retards présumés dans les évacuations.

jcc/jf/cgc

EN CONTINU
notes connexes