mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Blinken cherche à préserver les intérêts des Etasuniens dans la région

Santiago du Chili, 5 octobre (Prensa Latina) La tournée du secrétaire d’État nord-américain, Antony Blinken, vise à sauvegarder à travers l’Amérique latine les relations avec les gouvernements progressistes et, en même temps, à freiner les avancées de la Chine dans la région, selon un article de journal paru mercredi.

Pourquoi Antony Blinken vient-il vraiment au Chili ? Tel est le titre de l’article rendu publique par le quotidien El Siglo sur la visite du chef de la diplomatie au Chili dans le cadre d’une tournée qui comprend également la Colombie et le Pérou.

Un objectif tactique serait de préserver les relations avec une administration progressiste plutôt que conservatrice, indique le journal.

Il rappelle que le responsable de ce pays du Nord avait déjà rencontré le président colombien, Gustavo Petro, et qu’il a rencontré aujourd’hui le président chilien, Gabriel Boric, puis le président péruvien, Pedro Castillo.

Le journal a précisé que lors du dernier Sommet des Amériques, qui s’est tenu à Los Angeles, M. Boric a remis en question la décision des États-Unis d’exclure Cuba, le Venezuela et le Nicaragua de l’événement en demandant la suppression du blocus injuste et inacceptable contre Cuba.

« Non moins importante a été son intervention à l’Assemblée générale des Nations unies, où il a adressé un discours en soutien aux Palestiniens qui fait appel à la neutralisation des transgressions permanentes des droits de l’homme contre le peuple palestinien », souligne El Siglo.

« Un autre point que les visites de Blinken prendraient en considération est l’intérêt de renforcer les liens commerciaux dans des domaines comme l’environnement et l’énergie dans le but de faire obstacle aux progrès de la Chine dans la région », indique le journal.

Par ailleurs, le pays asiatique est désormais le principal partenaire du Chili en termes d’échanges commerciaux.

Un autre sujet d’intérêt pour le chef de la diplomatie étasunienne « est le renforcement d’une Organisation des États américains douteuse tenant en compte que M. Blinken participera au Pérou à l’Assemblée générale de l’OEA où  la politique étrangère nord-américaine à l’égard du continent sera approuvée.

jcc/mem/car

EN CONTINU
notes connexes