mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba vise à offrir des services de commerce électronique transfrontalier

La Havane, 12 octobre (Prensa Latina) Correos de Cuba prépare aujourd’hui les conditions pour offrir des services de commerce électronique transfrontalier à partir de vendredi prochain dans le cadre du processus d’amélioration et d’expansion des services menés par l’entité.

Selon son directeur du marketing et des affaires, Liber Labrada, l’initiative sera mise en œuvre en trois étapes sur la base des expériences acquises lors de la participation au commerce électronique, de la distribution des produits et de sa boutique virtuelle sur la plateforme Superfácil, à temps pour la Covid-19.

Les opérateurs privés de colis disposent de plateformes de commerce électronique et les clients vivant à l’étranger peuvent y accéder pour faire leurs achats en ligne. 

En plus, cet achat d’articles de toilette, de nourriture, de médicaments, de fournitures scolaires et de biens durables (articles ménagers et appareils électriques) devrait parvenir à l’utilisateur à Cuba dans un délai de 15 à 30 jours.

Il a en outre expliqué qu’une fois achetés à l’étranger sur les plateformes associées (boutiques virtuelles), ils seraient distribués et livrés dans le réseau postal de Correos, sur la base du traitement actuellement réservé à un envoi express, puisque ces produits se trouvent dans des entrepôts douaniers temporaires à Cuba.

Pour ce faire, il a souligné que des investissements ont été réalisés en matière d’équipements, notamment des voitures électriques et que 85 % des bureaux de poste, soit 734 au total, étaient équipés de la technologie informatique appropriée.

Deuxièmement, l’objectif est de distribuer dans tout le pays les produits des acteurs économiques des secteurs étatique et non étatique qui sont en vente sur les plateformes nationales de commerce électronique, que ce soit celles de la poste ou celles de tiers.

Enfin,  les produits des acteurs économiques étatiques et non étatiques vendus sur les plateformes nationales de commerce électronique de la poste ou de tiers seront exportés pour être distribués à l’étranger.

jcc/mgt/evm

EN CONTINU
notes connexes