mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Pas de favori clair à quelques jours des élections en Israël

Tel Aviv, 21 octobre (Prensa Latina) À 12 jours des élections, aucun des deux blocs en lice pour le pouvoir en Israël ne semble pouvoir obtenir la majorité à la Knesset (parlement), selon un sondage publié vendredi par le quotidien Maariv.

Selon un sondage réalisé par Panel Politics pour le journal, l’alliance de droite dirigée par l’ancien premier ministre Benjamin Netanyahu remporterait 60 sièges, soit la moitié des 120 sièges de l’assemblée législative.

Le Likoud, le parti de Netanyahu, resterait le plus important du pays, avec 31 sièges, soit un de moins que lors de la précédente évaluation.

Ses partenaires Shas, Judaïsme unifié de la Torah et Sionisme religieux obtiendraient respectivement huit, sept et 14 sièges.

La coalition gouvernementale en obtiendrait 56, le parti There is Future, fondé par le Premier ministre Yair Lapid, étant en tête avec 23 sièges.

Ses alliés de l’Unité nationale en obtiendraient 12, Israël Beitenu six, les travaillistes et le parti de gauche Meretz cinq chacun, et le parti islamiste Raam quatre.

Les quatre sièges restants reviendraient à la coalition entre les groupements arabes Hadash et Taal, dont le leader, Ayman Odeh, a laissé entendre qu’il pourrait soutenir Lapid sous certaines conditions.

Ces deux parties s’engagent à dialoguer avec les dirigeants palestiniens pour trouver une issue à un conflit qui dure depuis plus de sept décennies.

Un récent sondage a révélé que seuls 39 % des Arabes israéliens voteront aux élections, soit le chiffre le plus bas de l’histoire du pays.

Le faible taux de participation pourrait aider le bloc de Netanyahou à remporter une majorité au sein de l’assemblée législative, selon le Jerusalem Post.

jcc/rgh/rob

 
EN CONTINU
notes connexes