jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La morbidité liée à la tuberculose augmente pendant la pandémie de Covid-19

Genève, 28 octobre (Prensa Latina) Environ 10,6 millions de personnes ont contracté la tuberculose en 2021, soit 4,5 % de plus qu’en 2020, et 1,6 million en sont mortes, selon un rapport rendu publique aujourd’hui par l’OMS.

Selon l’étude, le fardeau de la tuberculose résistante aux médicaments a augmenté de trois pour cent entre 2020 et 2021, lorsque 450 000 nouveaux cas résistants à la rifampicine ont été repérés.

C’est la première fois depuis plusieurs années que le nombre de personnes contractant la maladie et infectées par des bacilles résistants aux médicaments augmente, indique le rapport.

Les experts affirment que la pandémie de Covid-19 avait provoqué des perturbations dans les services de lutte contre la tuberculose en 2021 et a particulièrement affecté les efforts de contrôle de la maladie.

En outre, les conflits en Europe de l’Est, en Afrique et au Moyen-Orient ont encore aggravé la situation des groupes vulnérables.

En raison des difficultés persistantes à fournir et à accéder aux services de base en matière de tuberculose, de nombreux cas n’ont pas été diagnostiqués ni traités.

Le nombre de nouveaux cas est passé de 7,1 millions en 2019 à 5,8 millions en 2020 ; et bien que 6,4 millions de cas aient été diagnostiqués en 2021, nous sommes toujours bien en dessous des niveaux pré-pandémiques.

De surcroît, la diminution du nombre de diagnostics déclarés semble indiquer que davantage de cas ne sont pas repérés et ne sont pas traités, ce qui entraîne une augmentation des décès et de la transmission extrahospitalière de l’infection et, au fil du temps, du nombre de personnes malades.

En effet, entre 2019 et 2020, le nombre de personnes traitées avec des médicaments antituberculeux pour la tuberculose résistante à la rifampicine et multirésistante a été réduit.

En 2021, seules 161 746 personnes atteintes de tuberculose résistante à la rifampicine ont commencé leur traitement ; dit autrement,  seulement une personne sur trois en avait besoin.

Le rapport note également une baisse des dépenses mondiales pour les services essentiels de lutte contre la tuberculose de six milliards de dollars en 2019 à cinq milliards et demi de dollars en 2021, ce qui est loin de l’objectif mondial de 13 milliards de dollars par an d’ici 2022.

Pour le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, « si nous avons appris quelque chose de la pandémie, c’est qu’avec la solidarité, la détermination, l’innovation et l’utilisation équitable des outils disponibles, nous pouvons surmonter de graves menaces sanitaires. Nous devons appliquer ces leçons à la lutte contre la tuberculose pour mettre fin à cette maladie faisant tant de décès, pourtant, nous ne pouvons y parvenir que si nous travaillons ensemble ».

Le bacille tuberculeux (Mycobacterium tuberculosis) est le deuxième agent pathogène le plus mortel après le virus qui cause la Covid-19, affectant le plus souvent les poumons, et se transmet lorsque les personnes infectées expulsent la bactérie dans l’air, par exemple en toussant.

La plupart des personnes infectées sont des adultes et un grand nombre des nouveaux cas sont attribués à cinq facteurs de risque : la malnutrition, l’infection par le VIH, les troubles liés à la consommation d’alcool, le tabagisme et le diabète.

La maladie est évitable et curable, et environ 85 % des patients s’en sortent bien avec un traitement de quatre à six mois, et le traitement peut réduire la transmission.

jcc/mem/lpn

 
EN CONTINU
notes connexes