mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Lula et Bolsonaro lors du dernier débat avant le second tour des élections

Brasilia, 28 octobre (Prensa Latina) L’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva et le président Jair Bolsonaro participent ce vendredi à un dernier débat télévisé, avant le second tour des élections prévu dimanche au Brésil.

Lula, le candidat à la présidence du Parti des travailleurs, et Bolsonaro, le candidat à la réélection du Parti libéral, monteront sur scène à 21h30, heure locale, dans un studio de Globo TV à Rio de Janeiro.

Médiatisée par le journaliste William Bonner, la confrontation comportera cinq blocs : le premier et le troisième seront des thèmes libres, d’une durée de 30 minutes.

Chaque candidat disposera de 15 minutes et devra gérer son temps entre les questions, les réponses, les répliques et les défis. Bolsonaro ouvre le premier segment et Lula le troisième.

Les deuxième et quatrième blocs porteront sur des sujets spécifiques et dureront au total 20 minutes deux débats de 10 minutes. Les sujets seront choisis par les candidats parmi les six proposés par TV Globo sur un grand écran.

Chaque aspirant au pouvoir aura cinq minutes à gérer et devra gérer son temps. Chaque contenu ne peut être choisi qu’une seule fois sans répétition.

Lula commence les questions dans le deuxième bloc et Bolsonaro dans le quatrième. Dans la cinquième, chacun des politiciens fera ses considérations finales.

L’ordre dans lequel les candidats poseront les questions de chaque section, ainsi que les déclarations finales, a été défini par tirage au sort en présence des représentants des partis.

À la fin de l’événement, les candidats pourront participer à une conférence de presse de 10 minutes. Le 21 octobre, Lula a refusé de participer à un débat dans le studio de la chaîne SBT à Sao Paulo afin d’accomplir son agenda électoral à Juiz de Fora, une municipalité de l’intérieur de l’État de Minas Gerais (sud-est).

Selon la coalition Brésil de l’espoir, une alliance de 10 partis politiques qui soutient l’ancien syndicaliste, il y avait une « incompatibilité d’agendas » qui rendait impossible la présence de l’ancien président.

Le tribunal électoral a confirmé que Lula a remporté le premier tour de scrutin le 2 octobre avec 48,43 % des votes valides, tandis que Bolsonaro a obtenu 43,20 %.

Tous deux participeront au second tour du scrutin le 30 octobre, car ils n’ont pas obtenu la majorité absolue des voix au premier tour, c’est-à-dire plus de la moitié des votes valides (à l’exclusion des votes blancs et nuls), comme le prévoit la législation nationale pour être 

jcc/mem/ocs

EN CONTINU
notes connexes