samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie dénonce le renforcement significatif de l’OTAN à ses frontières

Moscou, 2 novembre (Prensa Latina) Les troupes de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) près des frontières de la Russie ont plus que doublé depuis février dernier, a annoncé mercredi le ministre de la Défense, Sergei Shoigu.

Le haut fonctionnaire a affirmé lors d’une réunion conjointe des ministères de la Défense de la Russie et du Belarus que des formations des forces armées de l’OTAN d’autres régions étaient déployées en Europe centrale et orientale et dans les États baltes.

Depuis février 2022, le nombre de troupes de l’OTAN a été multiplié par 2,5 et s’élève aujourd’hui à 30 000, et pourrait encore augmenter dans un avenir proche, a déclaré le ministre.

 En plus,  « de nouveaux bataillons tactiques multinationaux sont en cours de déploiement en Bulgarie, en Slovaquie, en Hongrie et en Roumanie ».

Fin juin, le sommet de l’OTAN à Madrid a adopté un nouveau concept stratégique pour l’alliance, au sein de laquelle la Russie est citée comme la principale source de menaces pour la sécurité.

En conséquence, on envisage de passer de l’idée de « contenir la Russie par la présence d’un avant-poste » à la création d’un système de défense groupale à grande échelle près des frontières russes et biélorusses.

« Dans ces conditions, le ministère de la Défense considère que la tâche prioritaire est d’assurer la sécurité militaire de l’État de l’Union entre la Russie et le Belarus », a ajouté Shoigou.

De même, Moscou et Minsk se concentreront « sur la préparation des troupes et l’augmentation de leurs capacités de combat ». Les deux pays mènent quant à eux régulièrement des exercices militaires conjoints dans le cadre d’organisations internationales.

jcc/mem/gfa

EN CONTINU
notes connexes