samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La France condamne les propos de Macron lors de la COP27

Paris, 7 novembre (Prensa Latina) L’organisation environnementale Greenpeace France a averti lundi que le président Emmanuel Macron ne devrait pas donner de leçons aux autres pays lors de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP27) alors que son gouvernement ne respecte pas les engagements internationaux.

Clément Sénéchal, porte-parole de Greenpeace France, a remis en question le président ayant déclaré à des jeunes du monde entier, lors d’un événement parallèle organisé dans la ville égyptienne de Sharm El Sheikh, qu’il ferait pression sur les pays riches non européens pour que ces derniers « paient leur part » du financement du climat.

« Ni la France ni aucun autre pays ne devrait monter à la tribune de l’ONU pour pointer les fautes des autres,  notamment le pays présidé par Emmanuel Macron, ne parvenant pas à atteindre les objectifs de l’accord de Paris conclu lors de la COP21 en 2015, selon un communiqué paru sur Franceinfo.

La France est très lente sur l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, un objectif universel penché sur la hausse maintenue des températures en dessous de 1,5 degré Celsius par rapport aux valeurs préindustrielles, a réclamé le porte-parole.

Le gouvernement de Macron a été durement réprimandé par des organisations comme Greenpeace et des secteurs progressistes l’accusant d’inaction en matière de climat.

À cet égard, Sénéchal a dénoncé le budget de l’État 2023 comme une loi « deux fois plus défavorable à l’environnement que la précédente ».

La France a rouvert des centrales électriques au charbon et envisage de construire un terminal flottant au Havre censé introduire le gaz de schiste ; « elle devrait donc tout faire sauf faire la morale », a-t-il renchéri.

jcc/mv/wmr

EN CONTINU
notes connexes