jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Augmentation du transit de migrants en situation irrégulière par le Panama

Panama City, 14 novembre (Prensa Latina) Depuis début 2022, 211 mille 355 voyageurs irréguliers sont passés par le Panama à destination des États-Unis, a rapporté aujourd’hui le Service national des migrations (SNM). 

Selon le communiqué officiel, rien qu’en octobre dernier, 59 mille 773 personnes ont emprunté la jungle du Darién comme route à destination du territoire nord-américain, un indicateur mensuel sans précédent.

Dans le même temps, parmi les migrants, pour la plupart des Vénézuéliens, des Équatoriens et des Haïtiens, 10 mille 918 sont des mineurs (18 pour cent), sune ituation dénoncée par les autorités locales et des organisations comme le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef). 

Selon l’Unicef, le nombre d’enfants et d’adolescents non accompagnés et séparés de leur famille a triplé cette année, 618 en septembre dernier par rapport aux 205 pour toute l’année 2021.

Pour sa part, le Ministère des Affaires Étrangères du pays a parrainé au moins deux rencontres en moins d’un mois avec ses homologues de Colombie, du Costa Rica et des États-Unis afin d’analyser la crise migratoire dans la région et trouver des voies qui découragent ce phénomène. 

La dangereuse jungle de 266 kilomètres à la frontière avec la Colombie est utilisée depuis des décennies comme voie irrégulière par des citoyens du monde entier, qui voyagent vers le nord du continent par le biais d’un commerce illégal impliquant des gangs du crime organisé et au milieu des dangers de la nature.

Selon des rapports du Ministère de la Sécurité, au Panama, les migrants sont accueillis dans des lieux d’accueil situés dans les régions limitrophes de la Colombie et du Costa Rica.

peo/mgt/ga

EN CONTINU
notes connexes