lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une agence de l’ONU exhorte à soutenir les actions humanitaires en Éthiopie

Addis-Abeba, 22 novembre (Prensa Latina) Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a encouragé aujourd’hui les institutions internationales à appuyer les efforts du gouvernement pour faire face à la crise humanitaire dans le nord de l’Éthiopie.

Un reportage de la télévision Fana Broadcasting Corporate a révélé que le représentant de l’entité sur place, Mamadou Dian Balde, a exhorté les agences et les partenaires des Nations Unies à participer à cette aide, bien qu’il ait également adressé l’exhortation à toutes les nations développées et organisations régionales.

De nombreux citoyens ont besoin d’aide pour couvrir leurs besoins de base et d’importants travaux de reconstruction doivent être menés d’urgence. Le gouvernement fait des efforts considérables, mais a besoin d’aide pour accélérer les opérations humanitaires et de récupération, a-t-il déclaré.

Les besoins en matière de santé, d’éducation, de logement, d’eau et d’assainissement des habitants dans les zones frontalières des États du Tigré, d’Afar et d’Amhara sont énormes et exigent notre attention, a-t-il assuré.

Balde a expliqué que l’entité en charge de la protection des réfugiés et des personnes déplacées « travaille très étroitement avec les autorités fédérales et maintient des équipes dans plusieurs villes des trois régions ».

Le HCR est prêt à augmenter son aide et à soutenir les efforts du gouvernement, avec lequel il entretient un partenariat solide, mais a besoin du soutien de la communauté internationale pour ce faire, a-t-il réitéré.

Aussi, a-t-il affirmé, nous avons aidé des milliers de déplacés éthiopiens et géré la sécurité des réfugiés pris entre les feux de la confrontation, dont quelque 3 000 érythréens volontairement transférés au camp d’Alem Wach (Gondar).

Les gens, a-t-il signalé, sont soulagés et retournent progressivement dans les lieux touchés par la guerre, suite aux mesures visant à mettre fin au conflit entre le gouvernement et le Front de libération du peuple du Tigré.

Nous soutenons le processus de paix mené par l’Union africaine. Et maintenant, la solidarité avec l’Éthiopie est nécessaire, car elle accueille des réfugiés depuis des siècles et s’efforce de les soigner correctement, a-t-il manifesté.

peo/livp/mem/raj

EN CONTINU
notes connexes