mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Klinsmann s’excuse pour ses remarques offensantes sur l’Iran

Doha, 27 novembre (Prensa Latina) L’ancien attaquant allemand Jurgen Klinsmann s’est excusé aujourd’hui pour ses remarques offensantes sur l’Iran et son entraîneur, suite au match contre le Pays de Galles de vendredi dernier. 

Membre actuel du groupe technique de la Fédération internationale de football (FIFA) pour la Coupe du Monde 2022 du Qatar, Klinsmann a déclaré qu’il voulait échangé avec le Portugais Carlos Queiroz, le sélectionneur de l’Iran, pour clarifier ses propos tenus sur la chaîne britannique BBC.

Il y a eu des choses réellement sorties du contexte. Je vais essayer de l’appeler et de calmer les choses, a déclaré l’ancien sélectionneur allemand après que la Fédération de football d’Iran ait demandé sa démission de ce groupe d’experts. 

Klinsmann a expliqué n’avoir jamais critiqué l’entraîneur ou le banc iranien. 

Tout ce que j’ai décrit était leur façon émotionnelle de faire les choses, ce qui est admirable en quelque sorte. Tout le banc vit le jeu. Carlos est un entraîneur très émotionnel, il essaie constamment de donner à ses joueurs toute son énergie, a indiqué le champion du monde de 1990.

La Fédération iranienne a annoncé qu’elle s’était plainte à la FIFA des ‘considérations malheureuses autour de l’équipe nationale iranienne et de son personnel’, ajoutant que l’ex-technicien allemand ‘a émis des jugements sur la culture iranienne’.

En outre, elle a invité Klinsmann à visiter le rassemblement de l’équipe à Doha, pour connaître la culture persane millénaire et les valeurs du football et du sport. 

Malgré vos commentaires scandaleux qui cherchent à saper nos efforts, nos sacrifices et nos capacités, nous vous promettons que nous ne porterons aucun jugement sur votre culture, vos racines et votre passé, et que vous serez toujours les bienvenus dans notre famille, a pour sa part manifesté Queiroz à Klinsmann par médias interpossés. 

L’Iran jouera mardi contre les États-Unis un match décisif et tentera d’atteindre les huitièmes de finale d’un Mondial pour la première fois de son histoire. 

peo/jcm/lp

EN CONTINU
notes connexes