dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Moscou considère que le Parlement européen attise la haine envers la Russie

Moscou, 27 novembre (Prensa Latina) Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a attribué à « une russophobie frénétique » la récente résolution du Parlement européen désignant la nation eurasienne comme État parrainant le terrorisme. 

Peskov a également déclaré ce dimanche dans une interview à la chaîne de télévision Rossiya 1 que cette résolution, débordée par la haine envers la Russie, n’est pas contraignante et doit être accueillie comme telle.

Selon Peskov, le Parlement européen «est un organe dont le travail est plutôt basé sur les émotions» et où «il y a un énorme déficit de professionnalisme».

« Les émotions sont passagères : des russophobies aujourd’hui, d’autres différentes demain, peut-être un jour de lucidité viendra-t-il », a manifesté Peskov.

Le 23 novembre, le Parlement européen a adopté une résolution déclarant la Russie État parrain du terrorisme pour l’« opération militaire spéciale » menée par la nation eurasienne en Ukraine.

Le Parlement européen a appelé l’Union européenne à élaborer une base juridique pour l’établissement d’une liste d’États parrainant le terrorisme et à y inclure la Russie.

Les députés ont également appelé les institutions du bloc européen à poursuivre leur politique d’isolement international de la Russie et à réduire les relations diplomatiques avec Moscou au minimum absolument nécessaire.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Oleg Siromolotov a qualifié l’adoption du document de pas inamical dans le cadre d’une campagne politique lancée par l’Occident pour dénigrer la Russie, et qui n’a rien à voir avec la situation réelle dans la lutte contre le terrorisme international. 

peo/jcm/Gfa

EN CONTINU
notes connexes