jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Gouvernement vénézuélien attend le déblocage de fonds convenu

Caracas, 6 décembre (Prensa Latina) Le gouvernement vénézuélien attend aujourd’hui la libération de plus de trois milliards de dollars retenus au sein du système financier international, et ce dans le cadre des accords conclus au Mexique avec un secteur de l’opposition. 

C’est ce que le ministre du Pouvoir Populaire pour le Processus Social du Travail, Francisco Torrealba, a rapporté à la télévision locale mardi en expliquant qu’il existe des commissions à la table de dialogue chargées de travailler et de discuter pour que les ressources gelées par les agences étasuniennes soient libérées.

Notre attente maintenant, a-t-il insisté, est qu’ils respectent leur promesse de libérer ces ressources.

Le souhait est que ces fonds soient libérés immédiatement, a souligné celui qui est également membre de la délégation de l’exécutif bolivarien pour les négociations.

Il aurait été normal que ces fonds n’aient jamais été bloqués et que le Venezuela puisse accéder aux marchés et au système financier international avec le même droit que la plupart des pays, a-t-il déclaré.

Au début du mois, le président Nicolás Maduro a déclaré que la Commission de Suivi et de Vérification des accords du Mexique doit aller pays par pays et banque par banque, pour identifier et libérer les ressources nationales. 

Il a souligné que, dans la même mesure où les fonds sont libérés, la commission du dialogue informera l’opinion publique nationale et internationale.

Ces dernières années, la République bolivarienne du Venezuela a été victime d’un blocus et de l’imposition de plus de 900 mesures coercitives unilatérales, qui ont abouti au gel de 24 à 30 milliards de dollars d’avoirs et de fonds monétaires.

Les ressources, a-t-il rappelé, une fois remises au pays, seront affectées, par des indications du président Maduro, à des secteurs tels que la santé, l’éducation, le système électrique et afin de pallier les énormes dommages causés par les précipitations dans plusieurs États de la nation.

peo/mem/jcd

EN CONTINU
notes connexes