lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le gouvernement et l’opposition du Venezuela ratifient leur volonté de dialogue

Caracas, 8 décembre (Prensa Latina) Le gouvernement du Venezuela et le mouvement d’opposition Alianza del Lápiz ont réaffirmé leur volonté de dialogue malgré leurs divergences.

Lors d’une rencontre qui s’est tenue hier soir et qui s’est terminée aux premières heures d’aujourd’hui, le président Nicolás Maduro a reçu Antonio Ecarri, président de ce parti, et d’autres dirigeants de l’organisation de centre-droit au palais de Miraflores, siège de l’exécutif.

À la fin de la rencontre, le président de l’Assemblée nationale, Jorge Rodríguez, a donné des détails sur la réunion et a indiqué qu’ils avaient exprimé des positions « très intéressantes » du point de vue des programmes politiques, sociaux et économiques.

Il a noté qu’ils avaient vérifié une partie de l’accord social signé en novembre dans la ville de Mexico avec un secteur de l’opposition et ont dialogué sur des questions d’une importance particulière pour tout le peuple du Venezuela, comme la vie quotidienne, les besoins, les expectatives, les espoirs et avec une vision tournée vers l’avenir.  

Il a résumé que c’était une réunion « très fructueuse et bénéfique » , espérant en tenir d’autres à l’avenir.

Rodríguez a estimé que dans les démocraties, les adversaires politiques se rencontrent, parlent, discutent, sont en désaccord et parviennent également à des accords sur les choses qu’ils défendent en tant que Vénézuéliens : la souveraineté nationale, le droit de vivre librement, l’indépendance et le respect de la Constitution.

Ecarri, qui était accompagné de quelques conseillers et maires, a remercié l’ouverture politique et a exprimé sa satisfaction pour cette première rencontre.

Il a également ratifié l’engagement de respecter la Constitution et la souveraineté nationale « parce que nous sommes des nationalistes », et n’a pas exclu d’arriver au palais de Miraflores en 2024 en tant que nouveau président du Venezuela.

peo/livp/mem /jcd

EN CONTINU
notes connexes