lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un médecin chilien diplômé à Cuba condamne le blocus des États-Unis

Santiago du Chili, 18 décembre (Prensa Latina) Le Chilien Cristian Vargas, diplômé de l’École latino-américaine de médecine de La Havane, a assuré qu’il n’existait pas aujourd’hui de justification pour maintenir le blocus des États-Unis contre le peuple cubain. 

À peine deux ou trois gouvernements dans le monde soutiennent cette politique, a assuré le professionnel, alors que la grande majorité des pays la condamnent année après année à l’Assemblée générale des Nations Unies.

Lors du dernier vote, le 3 novembre dernier, seul Israël a voté en faveur des États-Unis, le Brésil et l’Ukraine se sont abstenus, et 185 nations ont condamné le siège économique, commercial et financier imposé par Washington il y a plus de 60 ans.

Il faut continuer à insister, à éduquer, à enseigner et à démontrer les dommages réels causés par le blocus génocidaire contre le peuple cubain, a assuré le docteur Vargas.

Rien que pendant les 14 premiers mois du gouvernement de Joseph Biden, les pertes dues au blocus se sont élevées à six milliards 364 millions de dollars, soit environ 15 millions de dollars par jour.

Selon le médecin, acheter des matières premières, des semences pour la production agricole, des équipements, des médicaments et du matériel de santé a un coût bien supérieur à la réalité, en raison du siège inhumain et irrationnel des États-Unis.

Cristian Vargas est actuellement directeur de l’hôpital San Pablo de la ville chilienne de Coquimbo.

peo/rgh/car/eam

EN CONTINU
notes connexes